Comment bien gérer la migration de Skype for Business vers Microsoft Teams

Un déploiement de Microsoft Teams semble inévitable pour les utilisateurs de Skype for Business. Apprenez comment préparer votre organisation à cette migration, que vous ayez une version cloud ou sur site.

À quoi ressemble une migration vers Microsoft Teams ? Pour de nombreuses organisations, le chemin vers Teams sera déterminé par leurs déploiements actuels de Skype for Business et par leurs projets en ce qui concerne le cloud.

Car Microsoft Teams n'est pas qu'un changement de marque, comme le fut en ce temps la transition de Lync vers Skype for Business. Microsoft Teams est un produit entièrement nouveau, basé sur le cloud, explique Kevin Kieller, associé de la société de conseil EnableUC.

« Le chemin pourrait être très tortueux pour certaines organisations », prédit-il.

Microsoft a annoncé qu'il remplacerait Skype for Business par la solution Cloud Teams en tant que principal centre de communication pour Office 365 en septembre 2017. L'annonce a laissé les clients professionnels de Skype, qu'ils soient dans le cloud ou sur site, dans l'expectative.

D'autant plus que Teams ne serait pas encore tout à fait prêt pour remplacer complètement Skype for Business.

Kevin Kieller explique que Teams doit offrir environ 70 fonctionnalités clés pour être considéré comme une vraie plate-forme d'entreprise - ce qu'est Skype for Business avec, par exemple, le déploiement dans les salles de réunions (Skype Room System) ou des capacités de téléphonie.

Pour l'analyste, la feuille de route de Microsoft n'en aurait jusqu'à présent fourni qu'une quarantaine.

Les organisations devront également tenir compte de la localisation des données, des statistiques détaillées qu'elles souhaitent avoir sur le service, des extensions et de la possibilité de s'interfacer avec des fournisseurs, des partenaires et des clients externes.

Tester Teams

Tester Teams devient d'une importance capitale lorsqu'il s'agit de s'attaquer à la migration, ajoute Kevin Kieller.

Lors de la mise en œuvre d'un projet pilote Teams, les entreprises se doivent d'établir une comparaison détaillée de la qualité, de la fiabilité, de l'utilisation, de l'adoption et des statistiques de satisfaction pour faire une comparaison fine avec Skype for Business.

Près de 70 % des utilisateurs de Skype for Business ont commencé à utiliser Teams soit dans le cadre d'un pilote, soit après une migration complète, assure pour sa part Lori Wright, directrice générale de Microsoft Teams et de Skype.

Microsoft a encouragé les organisations à faire fonctionner les deux solutions, Team et Skype for Business, en parallèle pour familiariser les employés à l'expérience de Teams.

Les clients de Skype for Business sur site doivent également commencer à regarder Teams de près, avertit Kevin Wright. Certes, Microsoft a promis de lancer un Skype pour Business Server 2019 à déployer sur site. Mais Microsoft ne prévoit pas d'autre version serveur après cette mouture 2019, et il ne sortira a priori aucune mise à jour.

« A mesure que nous continuons à lui ajouter des fonctionnalités et que les utilisateurs sur site seront prêts à aller vers le cloud, Teams sera l'endroit où il faut aller », confirme Lori Wright. 

Pas une migration, mais des migrations

Il n'y aura pas qu'un seul chemin de migration possible vers Microsoft Teams. La façon dont une organisation a déployé Skype for Business dictera grandement la façon d'aborder le projet.

Les organisations qui sont entièrement dans le cloud et qui ont l'intention de rester dans le cloud doivent commencer à tester Teams, invite Kevin Kieller.

Celles qui prévoient de migrer une partie ou la totalité de leurs utilisateurs vers le cloud peuvent poursuivre leurs projets de migration vers Skype for Business Online.

Du côté du timing, même si Microsoft a déclaré que les organisations devraient passer à Teams dès qu'elles seront prêtes (comprendre le plus tôt possible), Kevin Kieller pense qu'il y a encore un peu de temps et que Microsoft poussera Teams véritablement de manière plus agressive en 2021.

Enfin, les organisations avec Skype sur site et qui sont satisfaites de leurs configurations actuelles, peuvent retarder la migration de Microsoft Teams et envisager de déployer Skype pour Business Server 2019. « Les organisations sur site qui n'ont pas de plan définitif vis à vis de Teams devraient prendre le temps de définir leurs besoins spécifiques pour une éventuelle migration et attendre de voir si Microsoft respecte sa feuille de route », conseille Kevin Kieller.

Les chemins de la migration de Kevin Kieller

Comment se préparer à Microsoft Teams
Les options de migration vers Microsoft Teams proposées par l'analyste Kevin Kieller lors de l'Enterprise Connect.
Dernière mise à jour de cet article : août 2018

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close