Cet article fait partie de notre guide: Conteneurs : Mémo sur les principaux acteurs du marché

Comment économiser sur la facturation d'Amazon Elastic Container Service ?

Les conteneurs c'est bien. Mais il se peut que l'on en est pas un besoin continu. Comment arrêter un conteneur Docker sur Amazon Elastic Container Service, ou en diminuer sa capacité pour économiser. Simple. A condition de bien s'y prendre.

Les conteneurs évitent d'installer des systèmes d'exploitation distincts sur chaque machine virtuelle. Ainsi, les entreprises réduisent leurs coûts de licence, boostent les performances et augmentent leur efficacité.

Amazon EC2 Container Service propose des API hébergées, gérées et totalement programmables pour exécuter des conteneurs Docker au sein d'EC2. Cela dit, les administrateurs de Cloud doivent toujours gérer les déploiements afin de réduire ou d'éliminer les ressources inutilisées.

Chaque fois qu'une VM ou un conteneur est mis à disposition sur un service tels que Amazon EC2 Container Service (ECS), les ressources de calcul associées induisent des coûts. Et tant que ces ressources sont allouées à l'instance, ces coûts se répètent chaque mois. S'il est facile de configurer et d'utiliser un cluster Amazon ECS pour expérimenter ou tester les applications, il est essentiel de libérer ces ressources en fin d'opération, à moins d'accepter d'en payer le prix.

Dimensionnement, révocation, suppression

Il y a trois moyens de libérer les ressources dans Amazon ECS : le dimensionnement, la révocation et la suppression.

Pour commencer, diminuez la capacité des services inactifs de façon à réduire ou à éliminer les tâches associées à un service inutile. En empêchant Amazon ECS de démarrer de nouvelles tâches inutiles ou improductives pour ce service, les administrateurs parviennent à libérer des ressources pour d'autres opérations.

Ensuite, révoquez les instances de conteneur superflues afin d'arrêter l'exécution des tâches sur le conteneur révoqué. Cela empêche également le conteneur de démarrer de nouvelles tâches.

Si vous envisagez, pour finir, de supprimer un cluster, il vous faudra révoquer toutes les instances de conteneur à l'intérieur de ce cluster. Si les révocations suppriment bien le conteneur de votre cluster, les administrateurs ont encore à arrêter explicitement l'instance pour mettre un terme à la facturation.

Selon les besoins, les administrateurs peuvent également supprimer des services, des clusters et même la pile AWS CloudFormation pour réduire les coûts de facturation et les ressources superflues. Par exemple, les administrateurs peuvent supprimer des services au sein d'un cluster. Dès qu'il n'y a plus aucune tâche en cours dans le service, les administrateurs peuvent utiliser la console Amazon ECS pour supprimer le service et libérer les ressources.

Une fois que les services actifs au sein d'un cluster ont été redimensionnés et supprimés, les administrateurs peuvent supprimer le cluster lui-même.

Nettoyage complet

Le nettoyage complet consiste à supprimer la pile AWS CloudFormation, qui à son tour supprime les instances EC2, arrête le dimensionnement automatique, supprime les sous-réseaux de Cloud privé virtuels ou les passerelles Internet allouées au cluster et annule toute mise en oeuvre d'un équilibrage de charge élastique.

Les administrateurs peuvent réaliser ces opérations à partir de la console d'administration Amazon ECS ou via l'interface de ligne de commande AWS à l'aide d'une commande structurée.

Les ressources avancées liées à la gestion des instances EC2, de l'équilibrage de charge ou du dimensionnement automatique doivent être gérées via la console d'administration EC2 ou en supprimant la pile AWS CloudFormation associée, par le biais de la console AWS CloudFormation.

Dernière mise à jour de cet article : octobre 2015

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close