Cet article fait partie de notre guide: Optimiser son réseau dans un monde hybride

Comment optimiser son réseau d'entreprise pour le Cloud hybride

Les réseaux connaissent de nouveaux goulets d'étranglement du fait des workloads plus lourds hébergés dans le Cloud public. Les VPN, les connexions directes à partir de fournisseurs Cloud et les points d'échange Internet apportent des solutions.

L'adoption des Clouds publics et hybrides a d'importantes répercussions sur la conception des réseaux d'entreprise. L'émergence de nouveaux goulets d'étranglement oblige certaines entreprises à modifier la configuration de leur réseau, notamment celle des réseaux WAN, pour obtenir les performances attendues.

Avec les Clouds hybrides et publics, en particulier, les questions liées aux réseaux concernent résolument les connexions WAN. Les entreprises doivent lier leurs datacenters aux sites de leurs fournisseurs de Cloud public et comptent souvent sur leurs lignes Internet. Mais cette approche présente des inconvénients.

Le premier a trait à la bande passante. Le trafic jusque-là interne au datacenter doit désormais en sortir, ce qui augmente souvent le trafic WAN. En réaction, les organisations sont parfois contraintes de mettre à jour leurs lignes Internet pour un coût parfois élevé, le tarif étant fonction de l'emplacement de l'entreprise et de la quantité de bande passante nécessaire.

Parfois, il n'existe pas de lignes plus rapides, car les opérateurs n'en déploient que dans les zones densément peuplées où la demande est forte. En ville, les entreprises ont le choix des réseaux, contrairement aux bureaux installés en zones rurales qui peinent à trouver des liaisons haut débit.

Par ailleurs, la disponibilité du réseau n'est pas garantie, car en termes d'allocation de la bande passante, dans l’Internet public, c'est souvent la politique du premier arrivé, premier servi qui s'applique. Ce qui peut provoquer des problèmes de transmission, obligeant le renvoi de certains fichiers qui n'atteignent pas leur destination dans le Cloud public. Les connexions Internet publiques ne sont donc pas le meilleur choix pour les utilisateurs qui doivent échanger des fichiers complexes et volumineux, comme des documents techniques ou des vidéos.

Privilégier les solutions privées pour la conception de réseau d'entreprise

Au lieu de déployer une liaison Internet publique, les entreprises peuvent utiliser une ligne de réseau privée comme connexion directe entre leur réseau et celui de leur fournisseur Cloud. Certains fournisseurs Cloud proposent ces liaisons directement contre un supplément de coût.

« Progressivement, les fournisseurs Cloud, tels qu'Amazon Web Services, collaborent plus étroitement avec les opérateurs pour fournir aux clients des connexions réseau haut débit », affirme Brad Casemore, directeur de recherche, Datacenter Networks chez IDC.

L'une des solutions consiste à configurer un point d'échange, qui assure une liaison haut débit entre les deux réseaux. Ces connexions éliminent les ralentissements, améliorent les performances réseau et renforcent la fiabilité des transmissions.

Il existe une autre option pour concevoir un réseau d'entreprise : les lignes louées, comme les lignes à relais de trames ou à transfert asynchrone (ATM, Asynchronous Transfer Mode). Ces connexions augmentent la complexité du réseau, car les utilisateurs ont besoin d'outils de gestion et d'une certaine visibilité au niveau des connexions du fournisseur, mais elles en améliorent la disponibilité, étant donné que le trafic externe ne peut pas perturber les échanges.

Autre possibilité, les VPN. Ils sont de deux sortes. Les premiers s'appuient sur des protocoles de niveau 3, comme MPLS (Multiprotocol Label Switching) et BGP (Border Gateway Protocol), qui opèrent au niveau du routeur. Les seconds reposent sur des services de niveau 2, comme Ethernet-over-MPLS et Overlay Transport Virtualization, qui opèrent au niveau du commutateur.

Les entreprises qui adoptent de nouveaux services WAN veulent avoir une idée des coûts associés. Les fournisseurs proposent souvent différents modèles de prix : la bande passante est facturée au mégaoctet, les appliances réseaux sont facturées à la consommation de CPU, et la journalisation des données exige des volumes de stockage variables. Le coût total mensuel peut donc varier sensiblement d'un mois à l'autre.

L'application d'un tarif forfaitaire facilite la budgétisation, l'entreprise payant des frais fixes tous les mois. Dans ce cas, l'entreprise risque toutefois de payer de la bande passante réseau qu'elle n'a pas forcément utilisée.

Pour approfondir sur WAN - VPN - SDWAN

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close