Mimi Potter - Fotolia

Choix d’un prestataire : identifier les 10 principaux défis de l'intégration réseau-Cloud

Les responsables informatiques ont plusieurs défis à relever en cas d'intégration d'un réseau avec un Cloud. Mais il suffit d’analyser certains points clefs et de prendre quelques mesures pour surmonter les difficultés.

Vos performances applicatives dépendent de celles de votre réseau. Les nouvelles applications font peser une très forte demande sur les réseaux d'entreprise. Appareils mobiles, Big Data et transactions clients sont autant de difficultés à surmonter en cas d'intégration d'un réseau dans le Cloud, et autant de raisons de construire des réseaux personnalisés, capables d'évoluer au rythme des besoins de l'entreprise.

Voici les qualités à rechercher auprès d'un prestataire de services pour garantir une capacité suffisante de votre réseau :

  • Ethernet everywhere : la capacité de l'opérateur réseau à assurer un niveau de service uniforme partout dans le monde est un facteur déterminant pour les entreprises. Dans l'idéal, votre fournisseur devrait pouvoir offrir la même expérience « Ethernet partout » quelle que soit la région.
    Certains opérateurs sont fortement implantés en Asie mais pas en Europe, tandis que d'autres desservent parfaitement les États-Unis, mais pas l'Amérique latine. Du fait de la mondialisation, les prestataires de service sont dans l'obligation de normaliser la délivrance des services sur l'ensemble des marchés de façon à répondre aux besoins des entreprises multinationales.
  • Analytique réseau en temps réel : les spécialistes informatiques doivent également pourvoir comprendre et analyser les problèmes de performances applicatives, dans la mesure où ils se rapportent au réseau sous-jacent. Les opérateurs réseau les plus innovants communiquent généralement les statistiques du réseau dans un tableau de bord, et permettent d'analyser en temps réel les performances du réseau.
    En ayant une bonne visibilité sur les performances requises de la bande passante applicative, les services informatiques pourront se contenter d'acheter la bande passante dont ils ont besoin pour des applications particulières et des périodes données. Bon nombre d'entreprises connaissent des pics saisonniers et souhaitent avoir une grande flexibilité pour ajuster leurs ressources en fonction de la fluctuation des besoins.
  • Bande passante à la demande : de grands opérateurs réseau sont encore dans l'impossibilité de proposer à leurs clients de la bande passante à la demande. Lors de l'élaboration d'un contrat de niveau de service, les entreprises doivent exiger de leur fournisseur de service réseau qu'il leur permette d'augmenter la bande passante de façon planifiée, en cas de test d'une nouvelle planification par exemple, ou pour faire face à des événements imprévus, tels que des catastrophes naturelles.
  • Multiplication des boucles locales : la partie locale du réseau, c'est-à-dire le « dernier kilomètre », reste une question épineuse pour les principaux opérateurs et fournisseurs de service. S'il n'est pas géré correctement, le dernier kilomètre jusqu'au site du client connaît souvent de sérieux goulets d'étranglement.
    Recherchez des fournisseurs qui contrôlent ce dernier tronçon pour pouvoir assurer des niveaux de qualité de service (QoS) élevés et uniformes d'un LAN à l'autre. Les grands opérateurs de télécommunications augmentent leurs profits en fonction du volume de services qu'ils vendent. Il est toujours dans leur intérêt de vendre aux clients le maximum de bande passante, même s'ils n'ont pas besoin en permanence d'une telle quantité.
  • Passerelle vers le marché du Cloud : avec l'intérêt croissant manifesté à l'égard des services d'infrastructure Cloud tels qu'Amazon Web Services et IBM SoftLayer, la nécessité d'intégrer le réseau avec les services de traitement du Cloud devient impérieuse. La stratégie Cloud d'une entreprise doit s'appuyer sur les objectifs métiers à atteindre.
    Or, nous observons souvent que les avantages économiques du Cloud échappent aux entreprises lorsque leur réseau manque de flexibilité. Le réseau doit pouvoir répondre aux demandes de bande passante et de configuration en provenance des nouveaux services et des applications innovantes du Cloud. C'est bien connu, la qualité de votre Cloud dépend tout simplement de celle de votre réseau.
  • Mobilité et sécurité : avec le concept BYOD (Bring Your Own Device), les services informatiques sont confrontés à de nouveaux défis en matière de réseau et de sécurité. Le BYOD est devenu pratique courante parmi les employés.
    Il est de bon aloi d'isoler le trafic en provenance des smartphones, tablettes et ordinateurs portables pour empêcher ces appareils itinérants d'introduire des programmes malveillants ou tout autre logiciel indésirable dans l'environnement informatique de l'entreprise.
    Grâce à une inspection des paquets et à une analyse comportementale du réseau, les équipes informatiques repèrent les failles de sécurité potentielles via des appareils mobiles.
  • Centres d'exploitation réseau internationaux : lorsque des problèmes surviennent, les administrateurs et les informaticiens en général apprécient de parler à un expert du centre d'exploitation réseau chez le fournisseur de service. Pourtant, nombreux sont encore les opérateurs à externaliser le service client de premier niveau en le confiant à des centres d'appels extérieurs dont le personnel technique ne fait guère plus qu'ouvrir des tickets d'incident.
    Certains des principaux opérateurs de service réseau proposent une surveillance proactive et travaillent en étroite collaboration avec votre équipe informatique. Ces experts réseau peuvent identifier et résoudre les problèmes avant qu'ils ne deviennent critiques et n'entravent le déroulement normal des activités de l'entreprise.
  • Contrat de niveau de service pour une livraison en séquence des paquets : les contrats de niveau de service (SLA) contiennent des mesures importantes que les services informatiques doivent prendre en compte lorsqu'ils se tournent vers un nouvel opérateur. Le SLA conclu par une entreprise avec un opérateur réseau doit stipuler une livraison 100 % en séquence des paquets et des taux de jitter inférieurs à 1 milliseconde pour garantir un niveau élevé de performance réseau et satisfaire tous les besoins des traitements applicatifs.
  • Solutions personnalisables : beaucoup de grands opérateurs offrent des solutions dites « de catalogue » qui ne correspondent pas nécessairement aux exigences des clients en matière d'applications et de performances. Il est clair qu'une seule solution ne peut pas répondre à toutes les situations.
    Recherchez un opérateur innovant capable de façonner, pour chaque client, un réseau qui réponde aux besoins de l'entreprise et puisse s'adapter aux changements. Assurez-vous que le fournisseur n'a pas besoin d'arrêter le réseau ou de vendre de nouveaux services pour faire face aux évolutions de l'entreprise.
  • Stratégie mono ou multifournisseur : c'est aux spécialistes informatiques qu'il appartient de choisir entre un fournisseur unique ou plusieurs fournisseurs lors du renouvellement d'un contrat ou de l'adoption d'un réseau MPLS (multiprotocol label switching). Il n'y a ni bonne ni mauvaise réponse à ce sujet. L'essentiel est de retenir l'approche la plus transparente possible pour éviter les problèmes techniques et les questions procédurales. Le service informatique doit choisir l'option la plus claire pour permettre aux administrateurs réseau d'identifier et résoudre rapidement les problèmes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close