Communications d’entreprise : quels sont les effets des API sur le réseau

Lorsque vous intégrez des API liées à des outils de communication à votre réseau, il est nécessaire de prendre en compte les types de canaux qui seront utilisés. La vidéo est par exemple très consommatrice de ressources.

Les API ont la particularité de n’avoir que peu de points communs : elles différent en taille, poids et grammaire.  Lorsqu’une entreprise utilise une API liée à un service de communication, il convient dès lors de connaître comment les informations qu’elle transmettra affecteront le réseau.

En général, l’IT doit intervenir dans deux domaines pour que ces API de communications puissent fonctionner normalement dans une entreprise : le firewall, et la gestion des ressources. Lorsqu’on configure le réseau pour gérer ces API, il faut d’abord bien comprendre certains concepts.

Le Contrôle (Control) correspond à comment l’application et l’API interagissent et prennent des décisions sur ce qu’il faut envoyer et dans quelle direction. Lors d’un appel téléphonique, par exemple, le  contrôle indique à qui s’adresse cet appel et comment l’atteindre.

Le Media (Media) est en fait le contenu de la communication, qu’il soit sous un format texte, vocal, vidéo, etc…

L'API et Control 

Pour être certain que les contrôles fonctionnent normalement, les entreprises doivent identifier clairement comment ces outils doivent utiliser le réseau.

Les API Control peuvent être appelées soit depuis le serveur d’une entreprise vers le fournisseur de l’API, ou de façon client – serveur, à partir d’un terminal ou d’une application cliente vers le fournisseur d’API.

Aujourd’hui, le premier mode repose sur REST, et donc sur HTTP. Dans la plupart des cas, cela n’a pas d’influence sur le réseau. Le second mode utilise d’autres méthodes de communication – généralement WebSocket ou des protocoles de transport Comet. Parfois, il peut s’agir de SIP. Ce choix est dicté par le SDK du client.

Les appels client-serveur peuvent aussi provenir d’un terminal client, localisé dans un intranet d’intranet. Ce qui peut compliquer la connexion vers le monde extérieur. Il est toutefois nécessaire que cette connexion soit assurée. Si un proxy est configuré pour gérer votre trafic Internet, il faut configurer ce dernier de façon à ce qu’il accepte le trafic provenant de ce fournisseur d’API.

En général, Control API est plutôt léger, demandant peu de ressources comparé à ce qu’exige le contenu (media).

Gérer  Media

Media correspond en fait à la communication en elle-même. Les trois principaux types de média sont le texte, la voix et la vidéo. A chaque fois, l’IT doit bien prendre en compte les contraintes de chacun et de leur effet sur la bande passante, le routage et l’emplacement.

En matière de bande passante par exemple, le texte est léger et asynchrone par nature et ne nécessite pas de traitement particulier. La voix quant à elle nécessite des débits (bitrate) de 4 Kbps et 64 Kbps ; ce qui n’est pas beaucoup pour une unique session, mais cela peut devenir un problème lors de sessions concurrentes. La vidéo démarre à  300 Kbps et peut atteindre 2 Mbps ou plus par session – selon la qualité.

Dans la plupart des cas, le texte partage le canal Control ; la voix et la vidéo sont envoyées sur leur propre flux Media distinct.

Le critère lié à l’emplacement correspond en fait au lieu du trafic media – où sont les terminaux qui envoient et reçoivent le media, en somme. S’ils sont à l’intérieur du réseau de l’entreprise, la bande passante ainsi que le parefeu doivent être configurés. Cela peut nécessiter de whitelister certains types de trafic ou de ports.

Le routage correspond quant à lui à la façon dont le media transite sur le réseau. Transite-t-il toujours via la plateforme d’API pour des raisons d’optimisation, de contraintes réglementaires ou le besoin d’enregistrer les conversations ? Ou peut-il être routé, en mode pair à pair, directement entre les terminaux ?

Ces trois caractéristiques influencent la quantité de bande passante à allouer à la communication. Ils déterminent également si l’entreprise doit, oui ou non,  reconfigurer son réseau.

Dernière mise à jour de cet article : janvier 2018

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close