Gorodenkoff - stock.adobe.com

Hyperconvergence : comment bien préparer son datacenter à l’arrivée des appliances HCI

Les fournisseurs vantent leurs infrastructures hyperconvergées comme des offres « plug-and-play ». Mais avant d'installer quoi que ce soit dans votre datacenter, assurez-vous que votre réseau pourra supporter ces nouveaux équipements.

Une fois que vous décidez de déployer une infrastructure hyperconvergéecomme framework de virtualisation, vous devez vous assurez que le réseau et les racks de serveurs de votre datacenter peuvent supporter cette infrastructure. Bien que les conditions préalables à la mise en œuvre d'une telle infrastructure soient relativement simples, elle nécessite tout de même une planification

Les fournisseurs de solutions HCI (Hyper-Converged Infrastructure) vantent leurs produits comme étant simples à mettre en œuvre et à utiliser. Mais peu décrivent en détail l'infrastructure requise avant d'exécuter l'assistant d'installation - la plupart des spécifications portent sur l'espace physique, sur les connexions réseau, sur les câbles d'alimentation ou sur les hyperviseurs.

Mais il y a généralement des dépendances entre le réseauet le logiciel de gestion des hyperviseurs. Dépendances qui doivent être envisagées avant de déployer une appliance HCI. Si vous travaillez avec un prestataire de services, vous pouvez lui demander d'ajouter les mises à jour nécessaires à votre contrat pour l'installation, la configuration et la maintenance.

Mettre en place le réseau

La plupart des déploiements HCI nécessitent un réseau 10 Gigabit Ethernet(GbE) pour que le réseau de stockage offre des performances suffisantes. Chaque nœud HCI a besoin d'au moins deux ports de commutation 10 GbE, qui sont destinés au cluster de stockage HCI, ainsi qu'aux migrations de VM. Ces ports supportent aussi le trafic de gestion et celui généré par les VM.

Les nœuds HCI nécessitent aussi souvent deux ports de commutation Gigabit Ethernet par nœud afin de séparer la gestion et la mise en réseau des machines virtuelles du réseau de stockage. Chaque nœud a également besoin d'un port de commutateur Gigabit Ethernet unique pour la gestion hors bande.

Chaque nœud HCI nécessite cinq ports de commutationet autant de câbles réseau. Si vous avez les quatre nœuds HCI typiques d'un châssis 2U, il devrait y avoir 20 câbles réseau dans ce même châssis. Quatre types de trafic réseau doivent être pris en charge : stockage, migration, gestion et VM.

Il convient d’isoler ces types de trafic les uns des autres afin de sécuriser l'accès des utilisateurs et optimiser les performances du réseau.

Cette isolation est réalisée au moyen de réseaux locaux virtuels (VLAN) configurés sur les commutateurs physiques et virtuels. Vous devez configurer ces VLAN avant de commencer le déploiement HCI.

Si vous ne pouvez pas utiliser les VLAN, vous aurez besoin de plus d'adaptateurs réseau dans les nœuds HCI et de plus de câbles réseau et de ports de commutation. Consultez la documentation de votre fournisseur HCI sur les exigences de routage et de pare-feu entre ces réseaux si vous souhaitez une connectivité complète - le réseau de gestion doit souvent atteindre le réseau hors bande pour permettre une gestion complète.

Planifiez l’augmentation de puissance électrique

Les déploiements d’architecture hyper-convergée incluent des serveurs en rack. Assurez-vous donc d'avoir suffisamment d'espace rack dans votre datacenter.

Souvent, mais pas toujours, les appliances HCI permettent de déployer quatre nœuds serveur dans un rack 2U, parfois 4-nœuds sur  2U -- ce qui est très dense. Ne supposez pas que douze nœuds HCI représentent nécessairement six unités d'espace rack -- 3 x 4 par rack 2U.

Certains équipements HCI proposent des serveurs unitaires 1U ou 2U, ainsi que 2 boitiers par rack 2U. Certains fournisseurs proposent même tous ces formats à leurs catalogues.

Un cluster de 12 nœuds peut compter de six à 24 unités de rack en hauteur, chaque serveur ou boîtier nécessite deux câbles d'alimentation pour la redondance, la sécurité électrique et l'élimination des temps d'arrêt. Un cluster de 12 nœuds a donc besoin de six à 24 câbles d'alimentation, et chaque câble peut demander jusqu'à 2 400 watts d'énergie électrique.

Assurez-vous également que les unités de distribution d'énergie et votre centre de données peuvent supporter une telle charge.

Vous pourriez être tenté de placer vos nouveaux nœuds HCI dans le même rack serveur, mais la plupart des déploiements HCI sont plus tolérants aux pannes si vous répartissez les nœuds.

Au fil du temps, vous pouvez suivre les charges d'énergie à l'aide du logiciel de gestion de l'infrastructure du centre de données et ajuster les unités de refroidissement en conséquence.

En s’appuyant sur la disposition physique des racks, la plate-forme HCI peut répartir les données entre les nœuds afin que vos machines virtuelles soient toujours disponibles, même si tous les nœuds d'un rack sont hors ligne. Répartir uniformément les nœuds sur au moins trois racks est une bonne idée pour éviter de perdre toute la configuration HCI s'il y a un problème d'alimentation ou de réseau dans un rack.

Gérer une infrastructure hyperconvergée

Certains fournisseurs et didacticiels partent du principe que vous construisez votre infrastructure à partir de zéro. C’est parfait si vous partez d'une feuille blanche. Mais la plupart des entreprises qui déploient des appliances HCI disposent déjà d'une infrastructure et souhaitent ajouter ces équipements à l'existant.

La nouvelle plate-forme aura besoin d’exploiter la connectivité et les ressources logicielles de votre infrastructure. Cela peut être aussi simple que d'avoir besoin des adresses IP disponibles sur les sous-réseaux existants ainsi que noms de domaine qui vont correspondre aux nouveaux nœuds HCI.

Chaque nœud matériel nécessite au moins une adresse IP sur les réseaux de gestion, de stockage et de gestion hors bande.

La plupart des offres HCI utilisent un hyperviseur tiers pour la gestion des machines virtuelles, tel que vSphere ou Hyper-V. Il convient d’obtenir une licence pour cet hyperviseur et l'intégrer à un logiciel de gestion tiers, tel que PowerShell Hyper-V Managerou HyperV_Mon.

Seul un petit nombre de solutions hyperconvergées, tels que Nutanix AHV, incluent automatiquement une fonctionnalité de gestion de l'hyperviseur.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close