La gestion de l’environnement utilisateur aide à contrôler le chaos dans le VDI

Les administrateurs ont besoin de trouver un équilibre entre le contrôle et la liberté de personnalisation laissée aux utilisateurs dans les déploiements VDI non persistants. Là intervient la gestion de l’environnement utilisateur.

Les utilisateurs de postes de travail virtuels ont besoin d’une certaine liberté de personnalisation, même dans le cadre de déploiements non persistants. Dès lors, une méthode efficace de gestion des profils utilisateurs s’avère nécessaire.

Mais l'ajout d'un énième outil d’administration peut finir par créer plus de complexité. Il est tentant d'essayer de gérer des profils d'utilisateurs avec des fonctions natives à Windows, comme la redirection de dossiers et les permissions locales. Ces fonctions peuvent être utilisées pour retirer les droits d'administration aux utilisateurs, mais l’utilisation de certaines applications peut les nécessiter. Et les stratégies de groupe peuvent facilement se contredire entre elles, surtout à mesure que le nombre d'utilisateurs augmente. Bref, ces fonctions natives sont suffisantes dans de petits environnements, mais lorsqu’il faut compter plus d'une dizaine d'utilisateurs, cette approche de la gestion des profils peut rapidement devenir intenable.

La gestion de l'environnement utilisateur aide les administrateurs à gérer les paramètres pour que les utilisateurs aient l'impression de travailler avec leur propre bureau personnel, même si ce n’est pas vraiment le cas.

Que permet la gestion de l'environnement utilisateur ?

La gestion de l'environnement utilisateur permet aux administrateurs de fournir des informations personnalisées, y compris des signets et des historiques de navigateur, aux utilisateurs de postes de travail virtualisés non persistants.

Les privilèges d'utilisateur peuvent être personnalisés application par application. Des droits d'administration peuvent en outre être accordés pour des périodes de temps définies. Il est également possible d’appliquer des stratégies qui annulent la stratégie de groupe, désactivent des périphériques spécifiques et limitent la consommation de ressources de chaque utilisateur. Du point de vue de la sécurité, des scripts de connexion peuvent être inclus pour appliquer automatiquement certaines fonctionnalités à l’ouverture de session.

À quoi devrait ressembler un outil de gestion de l'environnement utilisateur ?

Un outil de gestion de l'environnement utilisateur robuste fournit les données de profil correctes rapidement, quand et où les utilisateurs en ont besoin, tout en contrôlant les délais d’ouverture de session.

Il doit personnaliser l'expérience utilisateur en fonction du type d'appareil et inclure le support de plateformes variées. L'évolutivité et la disponibilité sont également cruciales, de même que la facilité d'utilisation. Les administrateurs devraient être en mesure de mettre en œuvre et de gérer l'outil avec peu ou pas de problèmes.

Citrix, VMware et Microsoft incluent une certaine forme de gestion de l'environnement utilisateur dans leurs produits de VDI. Ivanti – qui a racheté Liquidware Labs en 2017 – et RES Software font partie des éditeurs tiers qui proposent des outils de gestion de l'environnement utilisateur.

Qu'en est-il des profils d'itinérance ?

Les profils d'itinérance constituent une forme de gestion de l'environnement utilisateur dans laquelle les paramètres utilisateurs vivent dans un emplacement centralisé, tel qu'un serveur de fichiers, plutôt que dans le système d'exploitation lui-même. Lorsque les utilisateurs ouvrent une session, le système d'exploitation recherche leurs profils dans l'emplacement centralisé et les télécharge sur l'appareil.

Les utilisateurs peuvent alors se consacrer à leurs activités et, lorsqu'ils ferment leurs sessions, toutes les modifications apportées à leur profil sont sauvegardées sur l'emplacement centralisé.

Le problème avec les profils d'itinérance est qu'ils peuvent rapidement devenir énormes à mesure que les utilisateurs font de plus en plus de personnalisations. Plus les fichiers deviennent volumineux, plus les temps d’ouverture de session s'allongent, ce qui ne fait qu’ajouter à la frustration des utilisateurs.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close