kentoh - Fotolia

Cet article fait partie de notre guide: Le Who’s Who 2017 du SDS

L'essentiel sur DataCore SANsymphony V 10

Le pionnier de la virtualisation de stockage a débuté la commercialisation de son offre il y a près de 15 ans. Aujourd’hui, SANsymphony-V est sans doute la solution de virtualisation de stockage et de Software Defined Storage la plus polyvalente du marché.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: SDS & Virtualisation du Stockage

Pionnier de la virtualisation de stockage, DataCore n’a cessé d’améliorer son logiciel SANsymphony-V au cours des 15 dernières années. Conçu à l’origine pour être installé en frontal de baies de stockage existantes, le logiciel permet aux administrateurs de bâtir des configurations de stockage redondantes (avec possibilité de fail-over, de haute disponibilité et de scénarios de Disaster Recovery) en réutilisant leur stockage existant, qu’il soit sur des serveurs ou sur des baies SAN.

Dans sa dernière mouture, SANsymphony-V10 permet de bâtir des configurations comprenant jusqu’à 64 nœuds capables de gérer jusqu’à 32 Po de stockage et de délivrer plusieurs dizaines de millions d’IOPS, explique le constructeur.

Le logiciel dispose d’une vaste palette de services de stockage (thin provisioning, Tiering, gestion de la QoS, réplication asynchrone et synchrone, CDP, snapshot, clonage) à laquelle ne fait défaut que la déduplication en ligne.

Dans la plupart des cas, les clients de la firme déploient le logiciel sur les serveurs de leur choix, souvent avec l’assistance d’un partenaire de l’éditeur. La firme propose une liste de compatibilité matérielle qui permet d’assurer le bon fonctionnement de son offre sur les principaux serveurs du marché.

Depuis 2014, Datacore travaille aussi avec certains constructeurs pour commercialiser son logiciel sous forme d’appliances prêtes à l’emploi. Le premier à travailler avec l’éditeur a été Fujitsu, aujourd’hui rejoint par Lenovo.

Récemment, l’éditeur a mis l’accent sur les performances en optimisant son logiciel pour tirer parti du parallélisme des processeurs multicœurs modernes. « Sur des machines modernes, dans lesquelles on trouve plusieurs cœurs de processeur, les opérations d’entrées-sorties sont souvent sérialisées et ne tirent parti que d’un cœur ou de quelques cœurs. Cela crée un goulet d’étranglement qui affecte les performances » explique Pascal Le Cunff, le directeur commercial de DataCore pour la France et l’Europe du Sud.

La dernière mise à jour de SANsymphony-V 10 (le SP4) embarque une technologie permettant de tirer parti de tous les cœurs des contrôleurs en parallélisant les I/O sur tous les cœurs présents.

Le résultat est tout simplement bluffant : au printemps 2016, un serveur Lenovo 2U standard, équipé de CPU Xeon E5v3 avec chacun 14 cœurs, de 544 Go de RAM et de 16 disques SSD, SANsymphony a atteint un score de 489 291 IOPS au benchmark SPC-1 (avec une latence de 0,32 ms). Ce score place cette modeste configuration matérielle juste derrière la baie IBM Storwize V7000, mais devant des baies haut de gamme comme IBM DS8870, HPE 3PAR P10000 et EMC VNX8000.

Plus récemment, une configuration à haute disponibilité dotée de deux nœuds mis en miroir synchrone sur Fibre Channel a réduit le temps de réponse moyen de plus de 30 %, jusqu’à 0,22 ms et a porté la performance à 1,2 million d’IOPS au benchmark SPC-1 (à un prix de l’ordre de 10 centimes par IOPS).

Au cours des 18 derniers mois, Datacore a aussi fait évoluer sa solution pour en multiplier les scénarios de déploiement. La technologie de SANsymphony est aujourd’hui déclinée sous forme d’appliance virtuelle (VSAN) que l’on peut mettre en œuvre aux côtés de VMware vSphere pour bâtir des infrastructures hyperconvergées tirant pleinement parti des capacités du logiciel, dont son support de la technologie VVOLs de VMware. 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close