Pourquoi la mobilité d’entreprise a besoin de 802.11ac

Les points d’accès 802.11ac sont finalement disponibles. Ils offrent des améliorations sensibles par rapport à 802.11n, tout particulièrement désormais, alors que tout le monde utilise le Wi-Fi.

Wi-Fi constitue désormais la principale méthode d’accès au réseau pour de nombreux travailleurs en entreprise. Dans ce contexte, les capacités et performances améliorées apportées par le standard 802.11ac répondent tout juste aux besoins actuels.

Le standard 802.11ac représente plus une évolution qu’une révolution. Mais il offre des bénéfices quantifiables suffisamment importants pour constituer le coeur des orientations stratégiques WLAN des entreprises. 802.11ac est aussi important que cela et, désormais, il est disponible.

Quelles différences par rapport à 802.11n

Les points d’accès 802.11ac coûtent peu ou prou autant que les points d’accès 802.11n. Le nouveau standard offre donc immédiatement un bien meilleur ration prix/performances. La modulation sur laquelle il s’appuie permet de faire transiter plus de bits par unité de fréquence et de temps. Le beamforming, ou capacité à concentrer l’énergie transmise dans une unique direction, améliore la bande passante, la fiabilité et, lorsque c’est nécessaire, la portée. Enfin, les canaux radio les plus larges ne sont définis que dans la bande relativement peu utilisée des 5 GHz. Les points d’accès 802.11ac actuels supportent jusqu’à 1,3 Gbps de bande passante. Des modèles d’entrée de gamme, limités à 866 Mbps, deviennent plus largement disponibles. Et le standard est conçu pour supporter jusqu’à 6,93 Gbps - mais les produits compatibles ne devraient pas arriver avant longtemps, compte tenu de la complexité de telles implémentations.

Plus important encore, les points d’accès 802.11ac sont rétro-compatibles avec les clients 802.11n, tout en offrant de 15 à 20 % de gains de performances par rapport à des points d’accès 802.11n. Dès lors, les entreprises peuvent déjà profiter de performances améliorées sur leurs réseaux sans fil simplement en remplaçant leurs points d’accès 802.11n par des modèles 802.11ac. Et le nombre de terminaux compatibles 802.11ac augmentera considérablement courant 2014.

Déployer 802.11ac

Il est aisé de recommander 802.11ac pour tout nouveau déploiement. Mais il est aussi pertinent de le substituer à toute commande de points d’accès 802.11n encore non honorée. La seule réserve tient aux consoles d’administration : il faut s’assurer de leur compatibilité avec des environnements mixtes.

Il est difficile de trouver une raison, aujourd’hui, pour attendre de déployer 802.11ac. Considérant que la demande en capacité va continuer de progresser largement, notamment sous l’effet du BYOD, les options sont limitées. Il est possible de ne rien faire et d’attendre, mais cela va exacerber les problèmes de capacité, ou bien de déployer plus de points d’accès 802.11n, ce qui signifie investir dans une technologie qui ne bénéficiera pas de nouvelles améliorations.

Certains ont suggéré d’attendre pour les versions wave 2 de 802.11ac, des produits qui offriront une bande passante de 1,8 à 3,5 Gbps, ainsi que le support du MIMO multi-utilisateurs qui permet à plusieurs clients d’être servis par des flux de données distincts au cours d’un même cycle de transmission du point d’accès. Le MIMO multi-utilisateurs va requérir de nouveaux clients - aucune mise à jour logicielle ne suffira - et si certains produits vont apparaître fin 2014, il faudra plusieurs annes avant que le MIMO multi-utilisateurs et les autres fonctionnalités de la wave 2 dominent le marché.

Un argument clé

Il reste une irréfutable et urgente justification à l’installation d’au moins quelques points d’accès 802.11ac dès maintenant : la fonctionnalité d’assurance. Celle-ci fait référence à la détection de points d’accès illégitimes et à la détection et prévention d’intrusions. Les points d’accès 802.11n et les capteurs WLAN ne sont pas capables de détecter 802.11ac. Dès lors, des points d’accès 802.11ac configurés comme capteurs ou des capteurs 802.11ac dédiés sont nécessaires. La sécurité et l’intégrité du réseau sans fil, voire du réseau dans son ensemble, nécessitent au moins un minimum d’investissement dans ce qui deviendra, à terme, une technologie largement répandue. Et les points d’accès 802.11ac configurés comme capteurs pourront être, par la suite, convertis en authentiques points d’accès.

Enfin, une autre technologie WLAN gigabit verra sont utilisation de répandre au cours des prochaines années : 802.11ad, qui a été approuvé il y a plus d’un an et qui opère dans la bande des 60 GHz. Les deux standards ne devraient pas directement entrer en concurrence - 802.11ac est appelé à remplacer 802.11n, tandis que 802.11ad devrait surtout concerner les applications de type vidéo, demandant une importante bande passante.

 

Par Craig H. Mathias, associé du Farpoint Group. Adapté de l’anglais par la rédaction.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close