La fin de l’Ethernet filaire ?

Avec l’extension de la norme 802.11ac, plus besoin de réseau filaire. Les professionnels réseau doivent se préparer à la gestion intégrée des applications et de la sécurité.

L’usage exclusif du sans-fil explose, l’heure est peut-être enfin venue d’abandonner votre réseau filaire. Irwin Lazar explore les tendances chez les utilisateurs sans fil. Il étudie comment le standard 802.11ac va permettre de remplacer l’Ethernet filaire et ce que les professionnels réseau devraient faire pour se préparer à la convergence de la sécurité et des applications dans un monde exclusivement sans fil.

Dès l’arrivée, dans les années 1990, des réseaux d’entreprise sans fil resposant sur le standard IEEE 802.11b, les architectes et ingénieurs réseau ont été alléchés à l’idée de remplacer leurs coûteux réseaux câblés par la technologie sans fil. Une question planait dans l’air : « Et si l’on pouvait vraiment éliminer les câbles, les connecteurs, les embases de câblage, les nombreux commutateurs Ethernet et faire l’économie du  travail qu’entraîne tout déplacement/ajout/changement et maintenance des câbles ? ».

Mais le déploiement de la 802.11ac n’est pas aussi facile qu’une simple mise à niveau des points d’accès.

Ethernet

Et jusque récemment, la réponse a toujours été négative. L’utilisation la plus efficace des réseaux sans fil en entreprise a toujours été en complément au réseau filaire : pour travailler dans les salles de réunion, les espaces ouverts, les salles de conférence ou les cafétérias.

Les performances des réseaux locaux sans fil (WLAN) restaient largement en deçà des vitesses et des capacités des liaisons filaires à 100 Mb ou 1 GbE. Les standards tels que la 802.11b et la 802.11g utilisaient le spectre de bande sans licence de 2,4 GHz , sur lequel des dizaines d’appareils émettent également, des fours à micro-ondes aux téléphones sans fil, avec leur lot d’interférences potentielles.

Avec l’arrivée du standard 802.11n et le nombre croissant de fournisseurs prenant en charge le spectre de 5 GHz, la bande passante a été augmentée et les risques d’interférence réduits. Mais l’impossibilité de hiérarchiser le trafic WLAN sur la plupart des réseaux locaux sans fil rend difficile la prise en charge des applications sensibles à la latence : voix, vidéoconférence, saisie de données et applications virtualisées.

De plus, les réseaux wi-fi ne géolocalisent pas précisément les utilisateurs : si quelqu’un utilisait la voix sur IP par ces réseaux pour joindre les services d’urgence à partir de leur ordinateur portable ou de leur téléphone, ces services ne seraient pas en mesure de localiser l’appel.

Aujourd’hui, avec la publication formelle du 802.11ac en 2013, le remplacement des réseaux filaires par la technologie sans fil n’a jamais paru aussi proche. Il prévoit davantage de canaux, donc une capacité accrue, qui dépasse désormais les 400 Mo/s, même si les débits en conditions réelles devraient rester en deçà. Comme le standard en reprend d’autres qui définissaient la hiérarchisation des applications, les points d’accès 802.11ac reconnaissent le trafic sensible à la latence et lui donnent la priorité.

Toutefois, le déploiement du 802.11ac n’est pas aussi facile qu’une simple mise à niveau des points d’accès. Les architectes réseau doivent examiner les débits en liaison montante et procéder aux mises à niveau nécessaires. Ils doivent s’assurer que l’ensemble des locaux de l’entreprise est couvert, jusque dans les moindres recoins où le signal wi-fi rend souvent l’âme.

Ils doivent aussi prendre en compte l’utilisation croissante de la reconnaissance des applications (NBAR) et des réseaux à définition logicielle (SDN) dans les points d’accès WLAN pour assurer la prise en charge des applications chiffrées de vidéoconférence et de téléphonie.

Une chose est sûre : certains salariés travaillent déjà sans fil et on en comptera de plus en plus à l’avenir. Dans une entreprise type, 20 % des employés ne se connectent déjà plus au réseau traditionnel.

Avec le remplacement des ordinateurs de bureau par des portables ( ainsi que la montée en puissance des tablettes en entreprise) et le décloisonnement des espaces de travail, cette proportion ne fera qu’augmenter. Enfin, le développement des appareils compatibles avec le standard 802.11ac va stimuler la demande de bande passante wi-fi.

Assurez-vous que votre plan WLAN reflète bien cette double réalité, l’augmentation des utilisateurs comme des appareils d’une part, la demande accrue de bande passante de l’autre, et étudiez le standard 802.11ac dans la perspective d’un remplacement total de votre réseau câblé.

Pour approfondir sur LAN - WLAN

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close