Cet article fait partie de notre guide: SAP S/4HANA : guide pratique pour mieux migrer

S/4HANA : comprendre les 3 types de migrations possibles depuis ECC

« Brownfield », « Greenfield » et « data selective » sont les trois « trajectoires » de migration possibles de SAP ECC vers S/4. Voici à quoi elles correspondent, ce qui les différencie et les besoins spécifiques auxquels elles répondent.

Les entreprises qui souhaitent effectuer une migration de leur ERP SAP ECC vers S/4HANA ont généralement le choix entre trois scénarios.

Brownfield

Une approche « brownfield » permet à une entreprise de migrer de ECC vers S/4HANA en convertissant leur environnement SAP existant sans réimplémentation ni gros changements des processus métiers existants.

Cette approche correspond bien aux entreprises qui sont satisfaites de leurs processus opérationnels et de leurs données, mais qui cherchent à développer et à adopter plus rapidement de nouvelles innovations.

Bien qu’elle soit parfois qualifiée de « mise à niveau » (ou « upgrade »), l’approche de type brownfield est en fait une migration de base de données et une conversion d’applications.

Greenfield

L’approche « greenfield » est souvent qualifiée de « réimplémentation ». Une entreprise procède à une nouvelle implémentation de S/4HANA et utilise son système ECC existant comme un historique.

Ce type d’approche correspond bien aux entreprises qui ont besoin d’une nouvelle implémentation, propre, qui leur permet de concevoir de nouveaux processus dont elles ne veulent plus en s’appuyant sur les innovations de S/4. Elles n’ont plus à se soucier des données existantes de plus ou moins mauvaise qualité.

Data Selective

Une « selective data transition » est une migration technique au niveau des tables. Cette approche utilise des règles de transformation préconfigurées pour extraire des jeux de données spécifiques (Master Data et Transactional Data).

Une migration de ce type vers S/4 peut découler d’un impératif juridique ou d’éléments organisationnels.

Les transitions sélectives de données permettent en tout cas à un client de définir un nouvel ensemble de configurations et d’améliorer ses processus métier. Elle permet de conserver les données historiques, de les convertir et de les transformer si nécessaire pour les adapter à la nouvelle configuration de S/4HANA.

Comparaison des approches Greenfield, Brownfield et « data selective »

Dans le cadre d’une approche « brownfield », la configuration d’origine de l’entreprise est conservée, ce qui permet de transférer toutes les données historiques et les données transactionnelles vers le nouveau système sous S/4HANA. Mais de nombreuses entreprises ne sont pas satisfaites de la configuration de leur ECC et ne souhaitent pas continuer à maintenir un historique de données de plus de 20 ans.

Une approche « greenfield » – c’est-à-dire « repartir de zéro » – peut être un bon moyen de redéfinir entièrement les processus opérationnels et d’établir un nouvel ensemble de configurations. Mais la conversion des données se limite généralement aux données du Master et aux éléments transactionnels encore ouverts. Elle laisse entièrement de côté les données transactionnelles historiques.

Avec l’approche de la transition sélective des données, une entreprise peut profiter du meilleur des deux mondes : établir de nouveaux processus métiers qui s’appuient sur un nouvel ensemble de configuration, tout en extrayant, transformant et chargeant des sous-ensembles de données historiques afin de conserver les données importantes. Les entreprises peuvent ensuite modifier ou enrichir ces données pour les adapter à la nouvelle configuration, aux nouveaux processus et aux besoins en matière de reporting.

Rise with SAP laisse le choix

À noter que dans son nouveau programme de migration vers le cloud « Rise », SAP laisse le choix de la « trajectoire » de migration, rappelle Rémi Escourbanies de Capgemini, qu’elle soit greenfield (nouvelle implémentation), brownfield (conversion, souvent lié au « lift and shift »), ou « data selective ».

Rémi Escourbanies définit cette dernière comme les « approches hybrides qui permettent de définir les processus ou les familles de données qui sont présents dans les systèmes ECC de nos clients que l’on va pouvoir transférer dans la nouvelle solution S4HANA ».

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

Close