Picard déploie Office 365 dans ses 870 points de vente en France

Nouvelle référence d’envergure en France pour Office 365, l’offre bureautique en mode Saas de Microsoft, qui vient de séduire Picard, chaine de distribution de produits surgelés, qui prévoit de doter ses 870 points de vente en France d’une messagerie sécurisée.

Nouvelle référence d’envergure en France pour Office 365, l’offre bureautique en mode Saas de Microsoft, qui vient de séduire Picard, chaine de distribution de produits surgelés, qui prévoit de doter ses 870 points de vente en France d’une messagerie sécurisée. Ce projet de déploiement, qui implique un partenaire de l’éditeur, vNext, s’inscrit «dans le cadre de la refonte complète de notre système d’information au cours de laquelle s’est posée la question de l’adoption d’une nouvelle solution de messagerie, capable de fluidifier la communication entre le siège et les magasins », explique Ismaël Simoes, responsable Infrastructure et Sécurité chez Picard. « Après étude de solutions concurrentes, dont celle de Google, nous avons opté pour Office 365. Accessible notamment dans sa version Kiosk, ce n’est pas tant le coût de la solution Microsoft qui nous a convaincus, que son ergonomie idéale pour les utilisateurs et notre DSI, ainsi que sa capacité à garantir la sécurité de nos données. » Bien que familière des serveurs Exchange, la DSI du groupe a rapidement privilégié la solution Cloud de Microsoft plutôt qu’un déploiement de serveurs de messagerie associés à des clients en local. Par ailleurs, la solution de messagerie retenue devait ainsi être capable d’intégrer les règles d’identification et de sécurité de l’entreprise tout en garantissant simplicité d’utilisation et gain de temps aux administrateurs du groupe. « Nous avions déjà fait l’expérience du Cloud à travers l’utilisation de la solution de sécurité Forefront Bridge pour nos sites centraux. L’excellent niveau de fiabilité offert nous a rassurés quant à la pertinence de développer notre nouveau projet dans le nuage », confie Ismaël Simoes. « Par ailleurs, nous avons été attentifs à ne pas déployer une infrastructure surdimensionnée aux besoins de notre organisation. Nos utilisateurs doivent pouvoir envoyer et recevoir des emails, incluant éventuellement des pièces jointes. Il s’agit d’un service simple mais indispensable et qui ne souffre aucun dysfonctionnement. »

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close