Jeux Olympiques de Londres : le vrai gagnant, c’est le Big Data

Tout au long de l'année 2012, InnoverMaintenant.fr, blog édité par SAP France permet aux experts de l'éditeur de donner leur point de vue sur la création de valeur par les systèmes d'information au service des entreprises. Ces tribunes seront régulièrement publiées sur LeMagIT. Cette semaine InnoverMaintenant.fr propose un retour sur les Jeux Olympiques qui se sont tenus à Londres au mois d'août et ont représenté un terrain de jeu grandeur nature pour éprouver le concept de Big Data.

Quand il s’agit d’accueillir un évènement de portée mondiale, comme les Jeux Olympiques, ou plus simplement de répondre à l’engorgement d’un réseau de transports publics, la réponse des pouvoirs publics depuis des décennies ne varie guère et demeure monolithique : augmenter les capacités. Une stratégie qui a montré ses limites : à peine ces investissements sont-ils réalisés qu’ils se révèlent insuffisants, les nouvelles capacités générant, par leur existence même, un surcroît de trafic. Et si cette stratégie n’était pas la seule possible ? L’exemple de Londres montre que d’autres pistes de réflexion méritent d’être étudiées. L’idée de TfL (Transport for London), l’opérateur des transports publics locaux ? Ajouter de l’intelligence dans le système pour optimiser l’usage des infrastructures existantes et tenter, via la mise à disposition d’informations en temps réel, d’influer sur le comportement des individus. Une voie que TfL, qui opère un des réseaux métropolitains les plus importants au monde (270 stations de métro, 530 trains qui circulent aux heures de pointe), explore depuis déjà longtemps. Mais qui a été particulièrement mise en pratique lors de la préparation des JO d’été.

L’apocalypse dans le Tube n’a pas eu lieu A l’occasion de cet évènement  les Britanniques ont certes investi 6,5 milliards de livres sterling dans la rénovation et l’extension de leurs réseaux de transport. « Mais aux côtés de ces nouveaux investissements doivent venir de nouvelles solutions », avait prévenu Norman Baker, le ministre des Transports britanniques dans 

u

ne tribune publiée sur le Financial Times en mars dernier. De nouvelles solutions reposant sur l’analyse en temps réel des données les plus diverses pour rendre le système plus adaptable aux évènements à un instant t.

Lire la suite sur InnoverMaintenant.fr

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close