Industrialisation de Jenkins : Cloudbees passe la deuxième

Cloudbees dévoile deux produits pour accompagner les entreprises vers DevOps et Jenkins. Une façon pour la société de poursuivre l’exécution de sa stratégie.

Cet article traite de

DevOps et Agilité

A l’occasion de Jenkins World 2017 qui se tient actuellement à San Fransicso, Cloudbees, l’un des premiers animateurs de la communauté bâti autour du serveur d’intégration continue, a montré comment il souhaitait assoir son statut de référent Jenkins pour les environnements professionnels. Après avoir initié sa stratégie en clarifiant son catalogue de produits, la société montre ses muscles sur le terrain du DevOps. Cloudbees a grandi et franchit une autre étape de son modèle.

Cette étape est d’abord celle de l’enrichissement du portefeuille d’offres. Après avoir lancé une version Enterprise de Jenkins, taillée pour les déploiements critiques en entreprise, Cloudbees a réservé lors de Jenkins World 2017 l’annonce de plusieurs produits, histoire de confirmer son statut de fournisseur d’outils destinés à favoriser l’installation des processus de livraison et d’intégration continues (CD/CI – Continuous Delivery/Continuous Integration) bâtis sur Jenkins. Mais il n’est pas ici question de nouvelles capacités de dimensionnement ou de haute disponibilité. Mais d’outils  capables d’éclairer les entreprises sur la mise en place de pratiques DevOps.

Un thermomètre à RoI pour DevOps

DevOptics est le premier d’entre eux. Et avec cet outil, Cloudbees entend proposer ce que Sacha Labourey, le CEO de Cloudbees, compare à un ERP de DevOps - une brique manquante, constate-t-il. « Il n’y a pas de ‘system of records’ du DevOps et pourtant, avec Jenkins, on connait tous les changements dans le code, qui les a fait, par quelle équipe, pour quelle application, combien de temps cela a-t-il pris, quels sont les outils utilisés, quel résultat. Nous disposons de ces données, mais aujourd’hui personne ne les utilise, ni même ne les garde. » Et cela constitue assurément un vrai frein à la mise en place de DevOps : celui de l’impossibilité de justifier, mesurer et calculer la réelle valeur de DevOps dans l’entreprise.

DevOptics consiste en fait à créer une base de données dans laquelle sont centralisées toutes les données et informations portant sur la chaîne DevOps mise en place par l’entreprise. Une cartographie minutieuse qui permet de lire et d’analyser les processus, les intervenants et acteurs de la chaîne, d’identifier les points bloquants, de suggérer des améliorations pour enfin, mesurer l’indispensable RoI. Il s’agit d’avoir un modèle d’objets  du DevOps, en clair, avec des données très typées pour identifier le plus précisément possible l’information et donc y donner de l’intelligence, explique le CEO.

L’outil, en Saas (hébergé sur AWS), disposera de deux branches. Une première Deliver, qui cartographiera l’application et sa chaîne de valeur en temps réelle. Le seconde, Pulse, apportera des informations opérationnelles sur l’environnement et son état de santé (gestion des ressources, identification de goulets d’étranglement, par exemple). D’autres sont à venir, assure encore Sacha Labourey.

« Une chaine Devops dans une entreprise est composée de plusieurs équipes, et d’un ensemble de sous-systèmes et de frameworks qui construisent les applications. DevOptics va finalement reconstruire le chemin de cela et cartographier la chaîne de valeur », poursuit-il.

Logiquement, la solution proposera également des possibilités d’améliorations pré-identifiées par Cloudbees auprès de ses clients (des bonnes pratiques) et par la communauté Jenkins.

Un service Saas pour prendre le pouls de Jenkins

Le second outil est Cloudbees Jenkins Advisor. Celui-ci, gratuit, consiste à rendre accessible une importante base de connaissance sur le modèle opérationnel de Jenkins. L’outil observe les nœuds Jenkins, analyse et mesure leur santé opérationnelle. Cet outil s’adosse à l’expertise de Cloudbees collectée avec le temps dans le support de clusters. Accessible en Saas, le service permet d’uploader une configuration à intervalle régulier. Le service scanne le fichier et informe d’éventuelles modifications à effectuer ou alerte sur des erreurs de configurations. Il s’agit toutefois d’un premier écrémage, constate Sacha Labourey. Pour une étude plus minutieuse, Cloudbees est là.

Cloudbees exécute sa stratégie

Ces deux offres, lancées lors de l’événement, s’inscrivent en fait dans l’exécution de la stratégie de Cloudbees, alors que la société a connu une forte croissance, selon son CEO. Elle doit désormais se positionner dans la continuité.

« On grandit », explique Sacha Labourey. Chiffre à l’appui : Cloudbees a connu un taux de croissance annuel de 75% sur les cinq dernières années. Son effectif a grossi de 60%. Sacha Labourey a l’ambition de doubler cela l’année prochaine. Si certes, la société surfe sur une adoption en forte progression de Jenkins (150 000 installations dans le monde en hausse de 50% par rapport à 2015), Cloudbees s’est également structurée. Le récent recrutement d’un directeur financier en provenance de Red Hat (Charlie Peters) ainsi que la mise en place de partenariats clés y ont contribué. « L’exécution devient de plus en plus importante à partir d’une certaine taille », commente Sacha Labourey.

Red Hat, Amazon, Docker, Accenture et HPE avaient installé leurs stands sur Jenkins World 2017. Cloudbees entend aujourd’hui nouer des partenariats basés sur « des modèles où les deux parties s’y retrouvent » et où « la valeur est partagée » tant d’un point de vue stratégique que financier, précise encore Sacha Labourey. Cela se traduit par exemple par l’annonce de la disponibilité de Cloudbees Jenkins Enterprise sur VMware Cloud sur AWS. Mais par celle portant sur la mise en place d’un programme visant à certifier des hébergeurs de la solution de la société (DevOps Managed Services). Ces hébergeurs ont la particularité d’être spécialisés dans le DevOps. CloudHesive, Digital onUS, iTMethods, Microland et TriNimbus Technologies font partie de la première vague. Ces partenaires représentent un nouveau canal de monétisation pour Cloudbees. Une nouvelle paire d’ailes en somme.

 

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close