Croisade : nos confrères d'Infoworld veulent convaincre Microsoft de sauver le soldat XP

Depuis le 14 janvier, notre confrère américain Infoworld s’est lancé dans une croisade pour sauver le soldat XP. En cause, la décision de Microsoft de mettre fin à la commercialisation de cette version de Windows au profit de Vista, la dernière mouture de son OS.

Depuis le 14 janvier, notre confrère américain Infoworld s’est lancé dans une croisade pour sauver le soldat XP. En cause, la décision de Microsoft de mettre fin à la commercialisation de cette version de Windows au profit de Vista, la dernière mouture de son OS.
En fait, le site et sa pétition se font le relais de milliers d’utilisateurs satisfaits de XP qui - après avoir attendu plusieurs années l’émergence d’une plate-forme Windows tout à fait stable - craignent de devoir basculer vers Vista. En réalité, la grogne ne date pas d’hier. Déjà au printemps 2007, Dell et HP avaient décidé de poursuivre la commercialisation pour les entreprises de systèmes XP tandis que Vista était déjà disponible. Une première dans la gestion des cycles de changements d’OS, à l’exception de la très tristement célèbre édition Windows Millenium. Du coup, Microsoft a déjà reculé de 6 mois la date de disparition de XP… pour la porter au fatidique 30 juin 2008.
Insuffisant pour Infoworld qui réclame un report… indéfini ! Et de poser la seule question qui vaille : pourquoi les utilisateurs n’ont jamais leur mot à dire quant à la gestion du cycle de vie des applications qu’ils utilisent ?

L'édition face au tournant du Web participatif

Une question que pourrait bien résoudre le tournant participatif pris par le web ces derniers temps. Déjà près de 100 000 utilisateurs ont signé la pétition en un peu plus d’un mois. De nombreuses raisons sont invoquées au fil des commentaires disponibles, mais trois ressortent le plus souvent : nombre de fonctionnalités de Vista sont trop souvent… inutiles pour un usage professionnel simple ; nombre d’applications tierces ne sont pas encore optimisées pour Vista ; on souhaite pouvoir choisir.

Surtout, en ne réagissant pas, Microsoft prend le risque de laisser le champ libre à la promotion d’une alternative sur ses propres terres… Comme nous le mentionnions hier dans notre revue de presse, Une part non négligeable des signataires de la pétition adhèrent à XP et sont avant tout anti Vista. Du coup, si le premier est frappé d’obsolescence, ils proposent d’en profiter pour sauter le pas et passer à Linux ou à Mac OS X, décrit par Tom Yager – directeur technique d’Infoworld – comme le meilleur choix existant à l’heure actuelle.
Très concentré sur sa stratégie Internet, avec l’annonce du raid sur Yahoo, Microsoft ferait bien de ne pas prendre à la légère la révolte des utilisateurs qui ne demandent finalement qu’à poursuivre sous XP… en attendant la prochaine version de Windows en 2011.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close