Yahoo licenciera plus qu’attendu en France

10 %. C’est la part de ses effectifs que Yahoo, victime du Web 2.0 et de la guerre Google/Microsoft, prévoit de supprimer dans le monde.

10 %. C’est la part de ses effectifs que Yahoo, victime du Web 2.0 et de la guerre Google/Microsoft, prévoit de supprimer dans le monde. Mais en France, selon le quotidien Les Echos, ce sont 21 % des effectifs qui devraient disparaître, soit 52 postes sur 251 salariés. Selon le quotidien économique, les postes visés concernent principalement des ingénieurs, sur les sites de Paris et de Grenoble. Il ne faudrait compter que sur six reclassements. Un plan de sauvegarde de l’emploi doit être présenté d’ici la mi-mars.

Un porte-parole du portail Web a justifié aux Echos les chiffres des suppressions de postes pour la France par le fait que, globalement, les ingénieurs seraient les principaux concernés par le plan d’économies de Yahoo.

Reste que, dans le même temps, le portail renforce ses équipes de R&D indiennes, les faisant passer de 800 à un millier de personnes, principalement en recrutant des ingénieurs locaux. Et malgré 50 licenciements à Bangalore début décembre, Yahoo a affirmé à la presse locale, fin décembre, maintenir ses objectifs d’augmentation d’effectifs dans le sous-continent.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close