Les salariés européens de HP-EDS appelés à se rebiffer

Journée de protestation demain pour les salariés d’EDS et de HP. L’intersyndicale française et – au-delà – l’ensemble des représentations syndicales à l’échelle européenne entendent manifester contre le plan de restructuration lié à la fusion annoncée au printemps entre le constructeur et la SSII. En France, 580 postes devraient être supprimés (pas loin de 10 % de l’effectif total de la nouvelle société, principalement parmi les effectifs d’EDS) sur 9 330 suppressions en Europe et 24 600 pour l’ensemble de l’activité dans le monde.

Journée de protestation demain pour les salariés d’EDS et de HP. L’intersyndicale française et – au-delà – l’ensemble des représentations syndicales à l’échelle européenne entendent manifester contre le plan de restructuration lié à la fusion annoncée au printemps entre le constructeur et la SSII. En France, 580 postes devraient être supprimés (pas loin de 10 % de l’effectif total de la nouvelle société, principalement parmi les effectifs d’EDS) sur 9 330 suppressions en Europe et 24 600 pour l’ensemble de l’activité dans le monde.

Selon un communiqué de l’intersyndicale française, « dans le même temps, HP s’apprête à créer près de 10 000 emplois hors Europe, dans les pays à "bas coûts" ». Les syndicats estiment que « si les activités doivent évoluer, ils appellent la direction du groupe à relever le défi consistant à faire évoluer les deux sociétés et l’ensemble de leur personnel, sans faire payer aux employés le coût de ce changement sous forme de destruction d’emplois, de pertes d’avantages sociaux et de fermetures de sites ».

Pour approfondir sur SSII

Close