Résultats : Atos Origin convalescent prévoit encore des cessions d’actifs

Atos Origin aura tout tenté pour rassurer les investisseurs mais ces derniers sont pour le moins sceptiques devant les chiffres présentés.

Atos Origin aura tout tenté pour rassurer les investisseurs mais ces derniers sont pour le moins sceptiques devant les chiffres présentés. Le titre est encore en recul aujourd’hui.
La SSII – qui a connu quelques moments houleux au printemps dernier – annonce pourtant un accroissement de la marge opérationnelle sur 2008 à 5,5%, contre 4,8%, et un chiffre d’affaires qui a cru de 5,5% au troisième trimestre à 1,353 millions d'euros si l’on ne tient pas compte des effets du taux de change ou de la cession d’actifs en 2007 – notamment en Italie.

Surtout, Atos promet des lendemains solides en estimant devoir passer les 5% de croissance organique en 2008, contre 4% prévus initialement, tout en assurant qu'elle sera encore au rendez-vous en 2009. Une croissance estimée à périmètre constant, car le recentrage du groupe ne semble pas achevé et de nouvelles activités seront abandonnées dans les prochains mois, faisant reculer le chiffre d’affaires. Au total, des actifs d’un montant de 250 à 500 millions d’euros devraient être cédés rapidement.

C’est l’activité de conseils qui tire la croissance du groupe avec une croissance organique à 2 chiffres (+11,2%). Seul problème, elle ne représente que 6,2% du CA contre 38,5% pour l’intégration de systèmes et 55,3% pour l’infogérance.

Côté zone géographique, Atos Origin est d’autant plus lié à l’activité européenne que son revenu venu des Amériques (un petit 52 millions d’euros) recule de plus de 18%. La France et le Royaume Uni se portent plutôt bien tandis que le revenu au Pays Bas – deuxième marché du groupe – stagne.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close