Dépense IT : la sinistrose s'installe aux Etats-Unis

L'effet des élections américaines ? Toujours est-il que les responsables de budgets IT outre- Atlantique font preuve d'une extrême frilosité, selon ChangeWave, cabinet menant une étude trimestrielle sur le sujet. Heureusement, le phénomène ne s'est pas encore propagé à l'Europe... Simple répit ?

Des dépenses moins importantes que prévu au troisième trimestre, et des perspectives identiques pour la fin d'année. Dans son étude trimestrielle sur le niveau des dépenses IT auprès de près de 2 000 personnes concernées par ce budget dans leur organisation (à 80 % situées aux Etats-Unis), le cabinet ChangeWave note une nouvelle dégradation du climat, après avoir espéré une stabilisation dans sa précédente livraison en mai dernier.

Conduite entre le 11 et le 21 août, cette enquête montre que 30 % des sondés estiment qu'ils dépenseront moins que prévu au troisième trimestre. Le pire résultat depuis que ChangeWave mène ce type d'étude et 3 points de plus qu'en mai. Seuls 12 % des professionnels pensent qu'ils dépenseront plus que prévu sur cette période.

it budget

Pour la fin d'année, c'est encore pire. 29 % des sondés estiment en effet qu'au quatrième trimestre, les dépenses IT de leur organisation baisseront par rapport au troisième trimestre. 5 points de plus qu'en mai. D'après Paul Carton, le directeur de la recherche de ChangeWave s'exprimant sur son blog, il faut remonter au milieu de la précédente récession (en août 2001) pour trouver un tel retournement de tendance dans la dépense IT. Pour l'analyste, ce retournement est dû tant aux conditions de marché qu'à l'attentisme classique qui précède les élections présidentielles américaines (celles-ci ont lieu en novembre).

En France, des signes rassurants au premier semestre

Si la crise s'installe aux Etats-Unis, la contagion aux autres moteurs de la dépense IT mondiale (Asie-Pacifique, Europe, pays émergents...) n'a pas encore eu lieu. A la mi-août, Gartner publiait ses prévisions pour la croissance de la dépense IT en 2008 dans le monde. Le cabinet anticipait une progression solide de 8 %, progression il est vrai dopée par la faiblesse du dollar. A taux de change constant, la croissance retombe aux environs de 4,5 %. Selon Jim Tully, vice-président de Gartner, "le retournement économique aux Etats-Unis ne semble pas provoquer une récession de la dépense IT".

En France, les résultats des SSII au premier semestre constituent autant de signaux rassurants pour le marché (voir le billet sur le sujet, sur notre blog Jour.homme). Pour l'instant, le marché des services semble même dans la fourchette haute des prévisions de croissance que faisait le Syntec Informatique en mars dernier. La chambre syndicale des SSII et éditeurs avait alors anticipé une progression du secteur logiciels et services comprise entre 5 et 7 % en 2008.

- Pour mieux comprendre l'impact de la crise américaine sur les budgets informatiques français, LeMagIT s'est associé au cabinet NotezIT. Pour participer à cette enquête, cliquez ici.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close