Amazon se dote d'une base de données relationnelle hébergée

Pour contrer un peu plus Microsoft sur le segment des bases de données hébergées, Amazon Web Services a décidé de compléter son infrastructure de Cloud Computing avec une offre de base de données relationnelle hébergée.

Pour contrer un peu plus Microsoft sur le segment des bases de données hébergées, Amazon Web Services a décidé de compléter son infrastructure de Cloud Computing avec une offre de base de données relationnelle hébergée. Amazon RDS (Relational Database as a service), aujourd'hui en bêta, s'appuie simplement sur une instance de MySQL 5.1, la base de données Open Source.

Amazon explique sur son site que ce qui fonctionnait sur un MySQL fonctionnera sur Amazon RDS, les spécificités du Cloud en plus (comme la montée en charge à la carte, la scalabilité et opération d'administration simplifiée).

Jusqu'alors Amazon Web Services commercialisait sa base de données SimpleDB, mais qui n'était pas relationnelle. La rédaction reviendra sur le sujet dans la journée.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close