HP pourrait stopper le projet de filialisation de sa division PC

Selon le très bien informé Wall Street Journal, HP pourrait finalement conserver sa division PC (Personal Systems Group) et reconsidérer la stratégie de cession ou de filialisation, annoncée par Leo Apotheker en août 2011. Selon le quotidien américain, un groupe d'analystes, commandités par HP pour étudier le dossier, a estimé que les coûts liées à la création d'une filiale - le  scénario le plus en vue dans le groupe - dépasseraient de loin les bénéfices d'une telle opération.

Selon le très bien informé Wall Street Journal, HP pourrait finalement conserver sa division PC (Personal Systems Group) et reconsidérer la stratégie de cession ou de filialisation, annoncée par Leo Apotheker en août 2011. Selon le quotidien américain, un groupe d'analystes, commandités par HP pour étudier le dossier, a estimé que les coûts liées à la création d'une filiale - le  scénario le plus en vue dans le groupe - dépasseraient de loin les bénéfices d'une telle opération.

Ce dossier brulant des activités PC du groupe, et de celles liées à webOS, constitue le premier chantier de taille pour Meg Whitman, nommée au poste de Pdg en remplacement de Leo Apotheker, remercié avec pertes et fracas en septembre. Depuis, la présidente ne s'est rarement exprimée qu'avec prudence sur le sujet.
"L'analyse est actuellement en cours", avait confirmé un porte-parole de HP, peu après la nomination de Whitman, en expliquant que le groupe entendait "explorer toutes les options possibles et que Meg [Whitman, NDLR] rendrita son verdict sur la base de ces données".

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close