Procès TomorrowNow : le juge alourdit la facture de SAP

Pas de répit pour SAP. L’Allemand devra payer des intérêts à Oracle, alourdissant la lourde facture de 1,3 milliard de dollars de quelques millions. Si aujourd’hui le montant n’a pas été précisé, le juge en charge de l’affaire à toutefois retenu la méthode de calcul de SAP.

Pas de trêves des confiseurs entre SAP et Oracle. Selon une décision de justice rendue mardi, SAP devra payer des intérêts à Oracle, en plus du 1,3 milliard de dollars de dommages et intérêts infligé à l’Allemand le mois dernier pour violation de propriété intellectuelle dans l’affaire TomorrowNow.

Qualifié à l’époque de record, le montant des dommages et intérêts avait à l’époque fait trembler le monde IT. Pour mémoire, SAP avait reconnu que sa filiale TomorrowNow, qui proposait des offres de maintenance à bas coût autour de solutions d’Oracle, avait illégalement téléchargé des documents sur le site Oracle, excédant de loin les droits de clients représentés. L’Allemand avait fermé la dite filiale en 2008. Le procès démarré début novembre a connu de nombreux rebondissements, marqué notamment par l’affrontement indirect d’Oracle et de HP qui a recruté Leo Apotheker, ancien patron de SAP, à sa tête. Un Leo Apotheker introuvable pendant la durée du procès.

La calculette SAP meilleure que celle d’Oracle

Cette fois-ci, c’est la méthode de calcul de l’Allemand qui a été retenue par le juge en charge de l’affaire après avoir tranché en faveur de celle de Larry Ellison pour infliger l’amende record de 1,3 milliard. Si le montant des intérêts que devra verser l’éditeur allemand n’a aujourd’hui pas été communiqué, SAP avait, à titre de prévention, mentionné la somme de 16,5 millions de dollars, en s’appuyant donc sur une méthode de calcul qui lui est propre, tout en précisant qu’il n’estimait pas à avoir à payer d’intérêt dans cette affaire. Oracle de son côté voyait naturellement les choses plus en grand et estimait le montant de ces intérêts à quelque 211 millions.

Dans un mail envoyé à nos confrères de Bloomberg, SAP se félicite que le juge ait retenu sa méthode de calcul qui diminue considérablement la facture finale. Tout en ajoutant en substance, Oracle devrait de contenter des seuls dommages et intérêts.

Egalement sur LeMagIT.fr :

 - Procès Oracle-SAP : Leo Apotheker toujours porté disparu

- Affaire TomorrowNow : SAP s’excuse devant le tribunal


- Procès TomorrowNow : SAP verse un premier chèque à Oracle, HP dépayse Apotheker

- Procès TomorrowNow : Larry Ellison menace d'assigner Leo Apotheker s'il met les pieds au siège d'HP

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

- ANNONCES GOOGLE

Close