NFC : adoption prévue par Microsoft, un coup de fouet pour le marché

Probablement gêné par l’idée que Google fasse cavalier seul sur la voie de NFC et du paiement mobile, Microsoft pourrait intégrer en natif la technologie d’onde de champ court dans Windows Phone 7, a révélé notre confrère Bloomberg, qui cite deux sources proches du dossier.

Probablement gêné par l’idée que Google fasse cavalier seul sur la voie de NFC et du paiement mobile, Microsoft pourrait intégrer en natif la technologie d’onde de champ court dans Windows Phone 7, a révélé notre confrère Bloomberg, qui cite deux sources proches du dossier. Les premiers terminaux à proposer ces fonctions devraient débarquer dans le courant de l’année, ont par ailleurs précisé ces mêmes sources.

Microsoft qui, comme le rappelle Bloomberg, détient quelque 14 brevets liés au NFC, pourrait ainsi profiter de sa très récente alliance avec Nokia, qui a annoncé un support de la technologie dans ses terminaux.

Windows Phone devant l’iPhone en 2015

Surtout, après Google et RIM, l’arrivée du Microsoft sur ce segment devrait une fois de plus faire monter d’un cran l’adoption de NFC, tant par les constructeurs de terminaux que par les consommateurs, qui verront la technologie se propager naturellement. D’autant que si aujourd’hui Windows Phone 7 reste encore dans le bas du marché des smartphones, l’OS mobile de Redmond devrait, selon les derniers chiffres IDC, connaître une progression étonnante jusqu’en 2015… pour, à cette date, dépasser l’iPhone. Dans 4 ans, prédit alors le cabinet d’analyste, Windows Phone pourrait venir se classer 2e du marché derrière Android, le n°1 pour IDC.

Le cabinet, confiant dans l’alliance entre le hardware du Finlandais et le logiciel de l’Américain, estime alors que les parts de Windows Phone 7 et Windows Mobile devraient passer de 5,5 % en 2011 à 20,9 % du marché en 2015. Et enregistrer un rythme moyen de croissance annuel de 67,1% sur 4 ans - le plus élevé du marché. En 2015, Android devrait quant à lui totaliser 45,4 % du marché (contre 39,5 en 2011) et l’iOS 15,3% (contre 15,7% en 2011).

Notons également qu’IDC anticipe une érosion rapide de Symbian - effet de l’accord entre Redmond et Nokia - , l’OS en 2015 ne devrait plus représenter que 0,2% de parts de marché.

idc smartphone2015

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close