Sandy Bridge : un défaut à 1 milliard de dollars

Alors que le fondeur vient d’annoncer la finalisation du rachat d’Infineon, Intel doit faire face à un défaut de fabrication au sein de ses chipsets Cougar Point (Intel® 6 Series), intégré dans la dernière génération de ses puces Sandy Bridge.

Alors que le fondeur vient d’annoncer la finalisation du rachat d’Infineon, Intel doit faire face à un défaut de fabrication au sein de ses chipsets Cougar Point (Intel® 6 Series), intégré dans la dernière génération de ses puces Sandy Bridge. Selon le constructeur, le défaut réside dans les ports Serial-ATA qui risquent de se dégrader avec le temps.
Intel affirme avoir stoppé la commercialisation des puces concernées, les dernières versions des modèles Core i5 et Core i7, dont la distribution n’a débuté que le 9 janvier dernier. Le fondeur a également délivré un correctif matériel et confirme avoir relancé un processus de fabrication d’un nouveau composant. Intel prévoit de fournir une version corrigée du chipset fin février. Un programme de retour devrait être mis en place auprès de revendeurs et clients Intel.

Ce dernier explique enfin que cette opération devrait impacter les résultats 2011 du groupe et réduire de 300 millions de dollars les revenus du premier trimestre 2011, soit le montant associés aux arrêts de production et à la fabrication du nouveau modèle. Les coûts liés à la réparation et au remplacement sont quant à eux évalués à 700 millions de dollar, selon un communiqué de presse.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close