Microsoft concrétise la refonte de ses programmes partenaires

Lors de l’édition 2009 de la conférence partenaires de Microsoft, Jean-Christophe Dupuy, alors directeur de la stratégie et des programmes partenaires de Microsoft France, indiquait sans ambages que «400 partenaires Gold [en France], c’est déjà beaucoup.

Lors de l’édition 2009 de la conférence partenaires de Microsoft, Jean-Christophe Dupuy, alors directeur de la stratégie et des programmes partenaires de Microsoft France, indiquait sans ambages que «400 partenaires Gold [en France], c’est déjà beaucoup.» A ce jour, ils seraient 460 - «qui affichent peu leurs compétences. Du coup, ça fait effet de masse», précise Guylène Tarrazi, responsable Marketing Partenaires chez Microsoft France. Aujourd’hui, ce n’est donc plus «beaucoup» mais apparemment trop : l’objectif avoué de l’éditeur est de faire tomber ce chiffre à environ 200 avec au moins une compétence Gold. Ne serait-ce que parce que Microsoft France n’est pas structuré pour pouvoir «répondre aux demandes» de tous ses partenaires Gold actuels, de l’aveu même de Guylène Tarrazi.

Le processus devrait mécaniquement favoriser les partenaires les plus importants. Guylène Tarrazi le reconnaît sans peine : les évolutions du programme partenaires de l’éditeur répondent à une demande des plus gros d’entre eux et, en particulier, des «grandes alliances. Mais vous serez surpris d’apprendre que [même des petits], en particulier des petites SSII très pointues dans un domaine, le décisionnel par exemple, avaient beaucoup de mal à devenir Gold Certified en raison des prérequis.» Celles-ci pourraient donc y trouver leur compte. Surtout, l’éditeur s’engage à mettre au moins une personne à la disposition de ses partenaires nouvellement labellisés «Gold» sur au moins une compétence, pour «développer ce partenariat et les ventes. En réduisant le nombre de ces partenaires, nous allons pouvoir nous investir plus à leur côté. Ceux qui feront l’effort de plus investir avec nous pourront s’y retrouver.»

Dans les faits, la labellisation Gold Certified actuelle doit disparaître à la fin octobre. Apparaîtront alors des partenaires certifiés Gold sur un ou plusieurs domaines technologiques - portails et collaboration, recherche, etc. L’ensemble sera complété par un label «spécialiste PME» pour les partenaires plus généralistes adressant spécifiquement le marché des entreprises de petite et moyenne taille. 

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close