Résultats : VMware solidement appuyé sur son activité de maintenance

VMware a un peu ralenti sa croissance mais peut tout de même se targuer d’une augmentation de 8 % de son chiffre d’affaires sur 2009 – année de crise – à 2 milliards de dollars tout rond.

VMware a un peu ralenti sa croissance mais peut tout de même se targuer d’une augmentation de 8 % de son chiffre d’affaires sur 2009 – année de crise – à 2 milliards de dollars tout rond. Fort d’un dernier trimestre particulièrement fructueux et d’études mettant la virtualisation en tête des préoccupations des DSI, le spécialiste de ce segment compte cependant faire beaucoup beaucoup mieux en 2010 en tablant sur un chiffre d’affaires compris entre 2,45 et 2,55 milliards de dollars d’après Mark Peek, directeur financier d’EMC, heureux propriétaire de VMWare.

Pour son dernier trimestre 2009, VMware a vu son chiffre d’affaire progresser de 18 % à 608,2 millions de dollars, bien au-delà de l’activité attendue par les analystes. Si les revenus issus de licences nouvellement commercialisées ont légèrement chuté, à 304,2 millions de dollars, l’activité services a explosé (+52 %), à 303,9 millions de dollars. Avec ses contrats de maintenance, VMware est qui plus est visiblement assis sur une véritable rente, qui a crû de près de 54 % en un an (à 246,2 millions de dollars).

Reste que l’éditeur a tout de même senti la crise… au niveau de sa marge. Le bénéfice net du groupe au 4ème trimestre se monte à 56 millions de dollars, pratiquement la moitié du niveau atteint un an plus tôt.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close