Avec Makara, Red Hat peaufine son Paas

En rachetant Makara, Red Hat met la main sur les technologies de construction de cloud applicatif Java et LAMP de l'éditeur. Cela suffira-t-il à combler le retard pris sur des acteurs tels que Joyent, 3Tera (CA), VMware (avec vFabric) ou Microsoft (avec Azure) ?

Tout à sa stratégie de devenir la plaque tournant du Cloud Open Source, un concept qui peine encore à se concrétiser face à l'avance prise par des acteurs tels que Google, Microsoft, Joyent, SalesForce, CA (avec 3Tera), VMware (avec vCloud et vFabric),Amazon ou RackSpace (ces deux derniers appuyant leur nuage d'infrastructure sur Xen), Red Hat a annoncé le rachat de Makara, une société californienne de 15 employés spécialisée dans le Paas (Platform-as-a-service), pour un montant non communiqué.

Les technologies de Makara permettent aux développeurs d'applications de déployer rapidement leurs programmes sur une architecture en nuage supportant les principales couches middleware du marché (LAMP, Java, Tomcat). Elles permettent notamment aux entreprises de déployer leurs applications Java dans des infrastructures Cloud, tant publiques (Amazon) que privées, et de les administrer de façon automatisée, adaptant ainsi à la volée les ressources aux besoins des applications.

Dans un communiqué, Red Hat indique que les solutions de Makara seront intégrées à son portefeuille de technologies Cloud Foundations, annoncé plus tôt dans l’année.  Cloud Foundations se limite pour l'instant largement au cloud d'infrastructure et est présenté par l'éditeur comme une architecture interopérable cloud qui ne verrouille pas les clients sur la pile logicielle d'un unique vendeur (pour peu que celui-ci s'appelle Red Hat, NDLR).

On savait Red Hat au travail sur une composante de cloud applicatif (PaaS) exploitant les technologies de Middleware JBoss. Mais le rachat de Makara devrait accélérer les travaux de l'éditeur en apportant un ensemble d’outils de déploiement et d’automatisation. “En intégrant l’infrastructure JBoss Enterprise Middleware à la « Cloud Application Platform » de Makara, Red Hat sera ainsi en mesure de fournir une solution de type PaaS plus complète qui permettra à ses clients de faire transiter leurs applications sur des clouds privés ou publics sans trop avoir à les modifier”, explique Red Hat dans un communiqué.

Précisons toutefois que le code des technologies de Makara n'est pas Open Source et qu'il faudra sans doute du temps pour intégrer ces technologies au portefeuille de Red Hat, d'autant que la version actuelle de Cloud Application Platform, l'outil de Makara ne supporte pas l'hyperviseur KVM mais seulement Xen, VMWare, Hyper-V et VirtualBox. Dans une FAQ qui décrit les conditions de l’acquisition, Red Hat explique “qu’il a toujours considéré comme une priorité d’ouvrir les technologies et de les rendre disponibles à la communauté pour favoriser la collaboration et l’innovation. Nous sommes résolus à poursuivre sur cette voie avec les technologies Makara”. Rappelons que plus d'un an après le lancement de son offre de virtualisation, le code de RHEV Manager,  l'outil d'administration de l'hyperviseur maison RHEV,  n'est toujours pas disponible...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close