Moonlight 1.0 : Silverlight sur Linux, premier résultat des labos Microsoft / Novell

Premier résultat des laboratoires d'interopérabilité Microsoft – Novell, la version 1.0 de Moonlight porte la technologie RIA de Redmond, Silverlight, sur les postes de travail Linux. Un plug-in pour Firefox qui ouvre un peu plus la technologie à une communauté d'utilisateurs supplémentaires. Pour mieux lutter contre Flash.

A armes égales avec Flash. Silverlight, le moteur d'exécution de RIA (Rich Internet Application) de Microsoft, débarque enfin sur Linux. Moonlight, le projet d'implémentation Open Source du module - un projet supporté par Novell -, sort enfin dans sa version 1.0. Portant ainsi la technologie Microsoft sur le poste de travail Linux. Silverlight s'ouvre enfin à tout un pan d'une communauté qui n'avait accès pour l'instant qu'aux interfaces riches en Flash.

Moonlight est le fruit de la collaboration entre Microsoft et Novell, initiée en 2007 dans le cadre d'un vaste accord d'interopérabilité. Le portage a ainsi été réalisé naturellement dans le cadre du projet Mono, qui, quant à lui vise plus globalement à développer une implémentation Open Source de l'environnement .Net de Microsoft.
La sortie de la version 1.0 de Moonlight constitue le premier véritable fruit de la collaboration entre Novell et Microsoft, issu des des laboratoires d'interopérabilité communs. Joseph Hill, le chef de produit de Mono, rappelait en effet à la rédaction du MagIT, à l'occasion de la publication de Mono 2.0, que ces labos concentraient leurs développements sur Moonlight. Et pas sur Mono.

Une version 2 déjà sur les rails

Dans le détail, Moonlight 1.0 livre le plug-in de lecture Silverlight pour Firefox 2 et 3 sur les systèmes Unix intégrant X11, le gestionnaire d'interface. Il donne également accès à Microsoft Media Pack, une série de codecs de décompression nécessaires pour la lecture de fichiers propres à Redmond, comme le Windows Media Video (.wmv) ou le Windows Media Audio (.wma) - le MP3 est également supporté -, que Microsoft accorde sous licence dans le cadre de l'accord d'interopérabilité passé entre l'éditeur et Novell. Redmond développe, distribue et supporte lui-même une version du Media Pack pour Unix et Linux.

Miguel de Icaza, fondateur du projet Mono et vice-président des outils de développement chez Novell, souligne sur son blog que ses équipes travaillent à étendre Moonlight « à d'autres plates-formes Unix à base de X11, comme les différents systèmes BSD et Solaris, et enfin à leur donner accès à ces codecs ». Tout en confirmant que les développements de la version 2 de Moonlight sont déjà en cours.

La course derrière Adobe

Si dans un communiqué, Microsoft raconte que Moonlight a été téléchargé 20 000 fois pour visualiser la cérémonie d'investiture de Barack Obama – le site PIC (Presidential Inaugural Commitee)  qui retransmettait l'événement étant motorisé par Silverlight -, il apparaît toutefois que Redmond doit encore batailler pour populariser Silverlight. Face à Flash qui bénéficie d'une longueur d'avance en termes d'adoption sur le poste utilisateurs et également dans les développements de son lecteur pour Linux.

Et sans version Linux de son module RIA, Microsoft se coupait d'emblée d'un pan de la population des utilisateurs et, conséquence directe, de développeurs, réticents à déployer leurs applications sur Silverlight, faute de support multi-plateforme. Même si finalement, Linux ne représente que moins de 1 % du marché des OS en 2008 (Source NetApplications).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close