Redémarrage prudent des recrutements dans l'informatique

Selon son dernier baromètre mensuel, l'Apec a publié en février, sur le segment informatique, 25 % d'offres d'emploi de plus qu'un an plus tôt. Reste que le secteur sort d'une période assez noire : sur douze mois glissants, le nombre d'offres y a reculé très fortement. Et la reprise du recrutement dans l'IT reste plus hésitante que dans d'autres métiers.

apecSelon le dernier indice de l'Apec, concernant les offres d'emploi de cadres diffusées sur Internet, le marché de l'emploi redémarre. Mais ce redécollage ne profite pas pleinement à l'informatique, premier pourvoyeur d'annonces de l'Association pour l'emploi des cadres. Par rapport à février 2009, l'Apec a ainsi traité, sur ce segment, 25 % d'offres de plus sur le mois dernier, pour un total de 6 960 annonces. La quasi-totalité des sous-familles en profitent, notamment les postes liées à l'administration (systèmes, réseaux et données). Exception faite de la catégorie informatique de gestion - la plus grande pourvoyeuse de postes avec près de 3 000 annonces à elle seule -, mais l'Apec a modifié sa nomenclature depuis février 2009 (faisant notamment apparaître une catégorie maîtrise d'ouvrage et fonctionnel), modifiant les bases de calcul sur cette fonction. Si le secteur redresse donc un peu la tête, on reste loin des niveaux de 2008 : en février de cette année, l'Apec avait traité 9 200 offres d'emploi pour des informaticiens, dont près de 5 200 pour la seule informatique de gestion.

Si le secteur retrouve donc quelques couleurs, la reprise y est plus poussive que dans des métiers comme les fonctions commerciales ou marketing (+ 71 % sur un an). Ces métiers sont d'ailleurs la seconde source d'annonces pour l'Apec, juste derrière l'informatique. Signalons également la mauvaise santé du segment études et R&D : en février 2010, l'Apec a encore vu les annonces dans cette catégorie chuter de 5 %.

26 % de chute sur les douze derniers mois

Sur les douze derniers mois (mars 2009 à février 2010), la crise vécue par l'emploi informatique est toutefois patente. A 63 253 annonces, le secteur recule de 26 % par rapport aux douze mois précédents. Un recul qui affecte toutes les fonctions, à commencer par l'informatique de gestion qui chute de 31 %. Seules exceptions : les postes de direction informatique, qui explosent de 156 %. Là encore, plutôt un révélateur de la crise : en période trouble, les DSI sont souvent sur la sellette... Les entreprises cherchent donc à les remplacer. Autre secteur en plein boom : l'informatique Web (+ 266 %), mais cette famille n'est apparue que récemment dans les statistiques Apec, laissant planer un doute sur la pertinence des bases de comparaison.

Selon une étude publiée cette semaine par Pôle Emploi, le tertaire a détruit plus de 100 000 emplois en France en 2009. Mais est reparti sur une dynamique positive en fin d'année (30 000 créations de postes nets au second semestre).

En complément :

- Emploi des cadres : 2010 pire que 2009, seule l'informatique surnage

- Embauches d'informaticiens : le Munci dénonce la myopie de l'Apec

- Emploi : les salaires d'embauche gelés pour les informaticiens... au mieux

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close