Overland veut se relancer sur le marché du stockage SAN avec un Snap Server iSCSI

Encore convalescent, Overland entend renouer avec la croissance en renforçant sont offre de stockage pour les PME. Après l'acquisition des activités Snap Server d'Adaptec en 2008, le constructeur mise notamment sur l'arrivée à son catalogue d'une nouvelle baie iSCSI pour les PME. Reste que le constructeur aura fort à faire face aux baies concurrentes de constructeurs comme HP, IBM, Dell ou EMC...

Après plusieurs années au bord du gouffre et alors que sa situation financière reste tendue, malgré la cure d'austérité imposée par son nouveau patron, Overland entend se refaire une santé sur le marché du stockage avec une nouvelle baie iSCSI vendue sous la marque Snap Server, une marque que le constructeur a repris en 2009 en reprenant l'activité Snap server jusqu'alors propriété d'Adaptec. Annoncé cette semaine la baie de stockage iSCSI Snap Server SAN S2000 vise avant tout le marché des PME, un marché ou le constructeur aura toutefois fort à faire face aux offres d'entrée de gamme d'HP, Dell, IBM ou EMC, et même de nouveaux venus comme D-Link.

Le SnapServer SAN S2000 est conçu sur la base d'un contrôleur à base de puce Xeon 5504 d'Intel. Au format Rack 2U, il dispose de 12 emplacements pour disques durs SAS et SATA 3,5". Ces disques peuvent être agrégés en piles Raid 0,1,5,6,10,50 et 60. Deux interfaces Gigabit Ethernet sont fournies en standard et il est possible d'étendre ce nombre par ajout de cartes PCI-express à deux ou quatre ports Gigabit.


Une configuration simplifiée pour les environnements virtualisés

Optimisé pour les environnements virtuels, le Snap Server SAN S2000 est fourni d'emblée avec des fonctions de snapshot (incluant le support de l'API VSS de Microsoft) et de réplication  ainsi qu'avec une série d'outils pour simplifier son déploiement dans les environnements virtualisés. Un plug-in pour vCenter permet, par exemple, de piloter les fonctions de la baie. Il est ainsi relativement simple de mettre en oeuvre un mirroir entre deux LUN iSCSI situés sur deux SnapServer différents afin de permettre la bascule automatisée de machines virtuelles en cas de défaillance d'un Snap Server ou d'un site (la fonction de failover actif/actif est toutefois vendue en option). De même des assistants de configuration pour Windows Server 2003 R2, Windows Server 2008 R2 et Microsoft Hyper-V permettent de configurer les fonctions de réplication, de mirroring ou d'extension automatique de LUN.

Le Snap Server SAN S2000 sera vendu en standard aux environs de 15 000$ avec une capacité de 12 To (12 disques SATA de 1To). La baie de stockage d'Overland peut aussi accueillir des disques SAS à 15000 tr/mn et des disques SATA à 7200 tr/mn de 2To de capacité. La capacité totale peut être étendue à 120 To  par ajout de baies d'extensions SAS, les SAN E 2000, chacune capable d'accueillir 12 disques SAS ou SATA additionnels (env. 2995 $ sans disque). A titre de comparaison, un serveur SAN iSCSI Dell Equallogic PS4000E avec un contrôleur et 4To de capacité est vendu 10000$  (environ 28000 $ avec 8To et deux contrôleurs en mode actif/actif), tandis qu'une baie HP P4000G2 (ex-Lefthand) avec deux contrôleurs en mode actif/actif et 16 To de capacité est vendue aux environs de 30000$, soit le prix de deux Snap Server SAN S2000, mais avec des fonctions logicielles sensiblement plus avancées...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close