Collaboratif : VMware confirme le rachat de la solution Open Source Zimbra

Le numéro un mondial de la virtualisation conforte son portefeuille logiciel avec le rachat de Zimbra, le plus utilisé des serveurs collaboratifs libres, un second rachat d'importance après celui de Springsource en 2009. Objectif : fournir une solution collaborative prête à l'emploi sous forme d'appliance virtuelle, mais aussi une plate-forme collaborative pour les grandes infrastructures en nuage.

VMware a confirmé hier le rachat de Zimbra à Yahoo pour un montant qui n'a pas été communiqué. Zimbra est le plus utilisé de tous les systèmes de messagerie et de collaboration libre et il fait figure de solide alternative aux offres de Microsoft, Lotus ou Novell. Le logiciel est notamment connu pour son interface Web 2.0, disponible à la fois en mode webmail et en mode client riche (via le client Zimbra pour Windows, Linux et Mac OS X). Depuis 2007, Zimbra était la propriété de Yahoo qui l'avait racheté pour 350 M$ et en avait fait l'interface par défaut de son webmail. Selon VMware, les solutions de Zimbra géreraient plus de 55 millions de boîtes aux lettres dans le monde soit une croissance de 86 % (et de 165 % sur le marché des PME).

Pour Brian Byun, le vice-président et directeur général de la division services en nuage de VMware, "Zimbra est un bel exemple d'une solution de la génération cloud, qui peut s'adapter aussi bien aux besoins de petites installations sur site qu'à de grands déploiements en nuage". Pour VMware, Zimbra pourra être offert à la fois sous la forme d'une appliance virtuelle ou dans le cadre des offres cloud de grands fournisseurs de services, ce qui devrait permettre à l'éditeur de venir concurrencer les acteurs établis de la messagerie d'entreprise tels que Lotus, Microsoft ou Novell, mais aussi les nouveaux venus comme Google ou Cisco. VMware devrait continuer à supporter les produits existants de Zimbra, mais aussi optimiser le logiciel pour sa plate-forme vSphere - une stratégie similaire à celle annoncée lors du rachat de SpringSource. Logiquement, l'actuel mode de double licence - Open Source pour la version communautaire et avec des outils fermés pour les versions payantes - devrait donc subsister.

Terminons en signalant que Yahoo continuera a avoir accès à la technologie de Zimbra et à sa propriété intellectuelle. Le portail pourra donc continuer à utiliser la technologie dans ses services de communication.

A lire aussi sur le sujet sur LeMagIT :

VMware pourrait racheter le serveur de mail Zimbra à Yahoo

Zimbra lorgne vers la messagerie unifiée et se pose en alternative à Exchange et Notes

Avec Alfresco et Zimbra, StarXpert voit au-delà de la bureautique libre

Zimbra disponible en mode Saas pour les étudiants

Les messageries libres prêtes à bousculer Exchange et Domino

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

- ANNONCES GOOGLE

Close