Projets IT : Renault externalise chez Capgemini et Atos-Origin

Renault poursuit sa route sur la voie de la réduction des coûts… et de l’externalisation de son SI. En quelques semaines, l’ensemble de la maintenance du parc applicatif se retrouve entre les mains des deux principales SSII françaises : Capgemini et Atos-Origin. Pour ce dernier, il s’agit de poursuivre sur le chemin commun entrepris il y a trois ans.

Plus d’un an après le début de la crise qui a notamment frappé les constructeurs automobiles, Renault poursuit la reprise en main de son SI par les coûts. Une mutation qui passe essentiellement par l’infogérance. Il y a quelques semaines, un important contrat auprès d’Atos-Origin était reconduit. Cette fois, c’est Capgemini qui prend sa part en annonçant la signature, pour un contrat de trois ans et via sa filiale Capgemini Outsourcing Services, d’un contrat d’infogérance qui en fait « l’un des nouveaux partenaires de référence du groupe automobile » dans ce type de services.


Capgemini prendra en charge l’exploitation et la gestion, sur un cycle de vie complet, d’un quart du portefeuille applicatif du Groupe Renault soit un projet de plus de 180 personnes selon les termes du communiqué. Des tâches qui comprennent les mises à jour et améliorations techniques et fonctionnelles, le support technique et les développements pour des applications relatives aux achats, à la qualité et au commerce.


Les trois autres quarts reviennent… à Atos-Origin qui a récemment vu proroger et même augmenter son contrat avec Renault. Le constructeur a confié mi-octobre à la SSII un contrat de prestations informatiques de 3 ans portant sur les applications liées à la conception de véhicules, à la fabrication, à la commercialisation et aux fonctions centrales. Cet accord fait suite au contrat de 2005 sur lequel Atos-Origin affirme avoir rempli les objectifs qui lui avaient été assignés.


François Gitton, directeur adjoint des systèmes d’information de Renault, explique que « Capgemini dispose des compétences fonctionnelles et d’expertises métier mais aussi d’une grande capacité d’innovation issue de son expérience auprès d’autres constructeur ». Il n’est pas moins avare de compliments pour Atos dont il explique qu’elle a « fait la preuve de sa capacité à fournir des prestations de qualité dans le respect des délais et des budgets. »


C’est à lui qu’incombe désormais la charge de gérer le système d’information au jour le jour. Arrivé chez le constructeur automobile en avril 2008, François Gitton a la responsabilité opérationnelle de l'informatique du groupe depuis le mois de juin. Une promotion qui fait suite au changement de fonction de Christian Mardrus, le DSI de poids du groupe, parti prendre en charge la responsabilité de la logistique de l'alliance Renault/Nissan avec pour objectif une réduction des coûts.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close