Capgemini va lancer des offres de stockage en mode cloud avec EMC

La SSII française va dévoiler un ensemble de service de cloud basés sur des infrastructures EMC. Le premier devrait être un service de stockage en mode privé élaboré avec des systèmes de stockage Symmetrix VMAX et des systèmes de stockage unifiés VNX. D'autres offres devraient faire leur apparition en 2012.

Capgemini, partenaire de longue date d'EMC, va s'associer au numéro un mondial du stockage pour proposer un ensemble de services en mode cloud basés sur les composants d'infrastructure d'EMC. L'objectif, pour Capgemini, est d'offrir à ses clients une offre diversifiée de services d'informatique à la demande (ou IT as a Service).

Des offres de stockage, mais aussi de messagerie

La première incarnation de ce partenariat devrait être l'émergence, courant 2012, d'une offre de stockage en mode Cloud qui reposera sur les systèmes de stockage haut de gamme VMAX et sur les baies unifiées VNX (qui ont remplacé les Clariion et Celerra en début d'année). L'objectif de la SSII ne semble pas être de proposer un service de stockage primaire en mode cloud public mais plutôt d'offrir un espace de stockage privé flexible sur ses propres infrastructures à ses clients hébergés ou outsourcés. Pour cela, elle a développé avec EMC une architecture de stockage flexible "dont les coûts et les niveaux de services sont prévisibles". 

Selon la SSII, ce service permettra "aux clients de stocker leurs données de façon économique et en s’affranchissant des problèmes d’anticipation des besoins en capacité". L'offre proposera plusieurs paliers de stockage en fonction des besoins du client. 

L'accord entre les deux entreprises, qualifié de stratégique par Capgemini, porte sur un périmètre mondial et ne se limite pas au seul stockage. Dans un communiqué la SSII française indique ainsi qu'elle travaille aussi sur une offre de messagerie as a service qui s'appuiera sur la combinaison de solutions d'infrastructure d'EMC et de solutions logicielles de messagerie de différents fournisseurs - Capgemini, contacté par LeMagIT, n'a pas indiqué si Zimbra, la messagerie rachetée par VMware, filiale d'EMC, ferait partie des messageries retenues. Signalons au passage que VMware est suspecté de peaufiner une offre de collaboration en mode SaaS.

"Aider les entreprises à adapter leurs infrastructures à leurs besoins"

Selon Capgemini, le partenariat entre EMC et Capgemini a été conclu pour une durée initiale de 5 ans. Pour Jean-Michel Giordanengo, le PDG d'EMC France, il illustre la montée en puissance d'un partenariat de longue date avec Capgemini. Ce dernier fait d'ailleurs parti des grands acteurs européens qui ont signé l'accord de partenariat "Service Provider" d'EMC, qui permet notamment à la force commerciale d'EMC d'être commissionnée lorsqu'elle oriente un client qui préfère consommer du stockage en mode service plutôt que du matériel, vers un partenaire EMC.

Interrogé aujourd'hui par LeMagIT, Jean-Michel Giordanengo a expliqué que l'objectif des deux sociétés était d'aider les entreprises à adapter leurs infrastructures à leurs besoins ("rightsizing") tout en prenant en charge une large partie des étapes d'intégration en amont, afin de réduire les coûts de maintenance en condition opérationnelle de leurs systèmes". Les deux partenaires semblent en fait chercher un juste équilibre entre l'industrialisation des offres et des infrastructures et la capacité à maintenir, le côté "offre sur mesure" qui fait la valeur ajoutée d'acteurs comme Capgemini auprès des grandes entreprises et des entreprises de taille moyenne. 

Le patron d'EMC France rappelle d'ailleurs que Capgemini et EMC sont déjà "conjointement présents chez de grands clients" et qu'ils "travaillent sur leurs données patrimoniales critiques" : "Nous ne parlons pas là de cloud public. Dans ce genre d'environnement B-to B, ce qui compte ce sont les engagements que l'on peut prendre et ils se doivent d'être forts(...). La notion de travail et d'engagement est importante pour ces clients. Nous nous engageons avec un partenaire identifié pour apporter la meilleure solution à nos clients. Nous ne sommes pas dans un modèle de diffusion de type grand public. La collaboration avec nos partenaires est essentielle car on traite d'environnements critiques pour nos clients".

Des services cloud au plus près des clients

Officiellement, Capgemini indique vouloir cibler en priorité l’Amérique du Nord, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, les pays nordiques, la France, l’Allemagne, la Chine et le Brésil. Hors d'Amérique du Nord, un élément important de l'offre commune à la SSII et à EMC, sera à n'en pas douter la localisation de ses datacenters, qui lui permettra, par exemple, d'offrir aux grands clients français et européens des garanties de localisation géographique de ses ressources cloud. Cet engagement, couplé à la nationalité française de Capgemini, pourrait peser un poids important dans les décisions d'achat face aux offres de fournisseurs américains, craintes du Patriot Act obligent.

Un enjeu déjà mis en lumière la semaine dernière par le partenariat noué entre Atos et Microsoft pour proposer une déclinaison de l'offre Office 365 produite dans les centres de calcul hexagonaux de la SSII dirigée par Thierry Breton. Mais aussi par la révélation que l'Etat allait investir 135 M€ dans une co-entreprise avec France Télécom, Thales et Dassault Système pour fournir des services de cloud bleu-blanc-rouges.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close