Ruby Lugdunum : Lyon réunit enfin la communauté française de Ruby

Les 25 et 26 juin, la communauté des développeurs Ruby s'est réunie à Lyon à l'occasion de Ruby Lugdunum, première édition d'une conférence qui s'est fixée pour objectif de réunir une communauté française éparpillée, qui ne disposait plus de réunion symbolique pour échanger sur le langage. La faute à un marché français encore frileux.

Un ciment pour les communautés Ruby en France. C'est ainsi que pourrait être qualifiée la première édition de la conférence Ruby Lugdunum (prononcer RuLu) qui s'est déroulée les 25 et 26 juin derniers à Lyon. Symbole d'une montée en puissance du langage en Europe et aux États-Unis, cette initiative vient replacer le " petit langage qui monte" sur le devant de la scène du développement Web en France. À l'heure où PHP et Java trustent les applications Web, du moins dans l'Hexagone, et où émerge un intérêt pour l'utilisation de Javascript sur les serveurs (via le framework node.js).

Ce projet est né d'un constat simple, résume Jean-Michel Garnier, l'un des organisateurs : l'absence de conférence Ruby en France. Si la communauté française Ruby avait certes pu se rassembler lors de plusieurs conférences successives au milieu des années 2000 - on se rappelle notamment de Paris On Rails en 2006 - , depuis  de tels événements ne s'étaient plus reproduits. Laissant la communauté hexagonale des développeurs Ruby sans véritable point d'échange et sans autre moyen de partage d'expérience et de discussion que le Web. Résultat, une communauté frustrée, commente Jean-Michel Garnier, expliquant qu'entre-temps, l'écosystème Ruby a quant à lui, poursuivi sa progression dans le monde. En témoignent les intervenants internationaux qui ont fait le déplacement à Lyon pour l'occasion.


Réunir la communauté Ruby française

  L'objectif était donc de rassembler une communauté française "un peu dispersée ces derniers temps", reprend Vincent Spehner, également organisateur de RuLu. Mais pas seulement, poursuit-il. Car si Ruby a pris un certain embonpoint sur le terrain des langages de programmation Web, poussé notamment par le framework Rails, les entreprises françaises ainsi que les universités technologiques hexagonales boudent encore le langage. Outre le fait de donner un point de ralliement à la communauté, RuLu vise également à porter la bonne parole auprès des étudiants et des développeurs qui s'interrogent sur le langage et ses spécificités.
D'ailleurs, illustre Jean-Michel Garnier, parmi la centaine de participants réunis - des utilisateurs chevronnés -, 22 % assistaient à leur première conférence sur le sujet. Signe d'un manque dans l'écosystème Ruby en France, et d'une vraie demande chez les développeurs souligne encore Vincent Spehner. Et pour cause : sur les quelque 171 conférences Ruby organisées dans le monde (source Lanyrd), une seule est référencée en France.

À travers RuLu, les deux organisateurs espèrent ainsi donner une impulsion au langage et dégripper un marché français aux prises avec une carence en compétences. "Des start-up hésitent encore à utiliser Ruby car le marché de l'emploi est saturé et manque de ressources et de compétences", explique Vincent Spehner.

Selon lui, il était donc temps de susciter des vocations et de décrypter un peu plus les avantages de Ruby. Dix conférences d'un niveau élevé, des microprésentations, des présentations d'intervenants internationaux (Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas, États-Unis) et des sponsors, comme Heroku (désormais la propriété de Salesforce), ont ainsi sans doute contribué à relancer une communauté française un peu délaissée.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close