Mono prend son indépendance avec Xamarin

Miguel de Icaza, remercié par Attachmate suite au rachat de Novell, a décidé de poursuivre le développement du projet Mono hors du giron de l'éditeur. Attachmate ne montrant aucun enthousiasme pour Mono, De Icaza a rassemblé les principaux développeurs de Mono au sein de Xamarin, une start-up qui fera évoluer le coeur de Mono et développera une offre commerciale autour d’iOS et d’Android. Une initiative soutenue par des financiers pour l’heure inconnus.

 de icaza
Mighel de Icaza lors d'une conférence Novell
sur Mono (Crédit Photo : Novell)

Le projet Mono, l’implémentation Open Source du framework Microsoft .NET, initié dans les labos de Novell en 2004, a officiellement pris son indépendance hier lundi 16 mai. Suite au licenciement rapide des équipes internationales de développement de Mono jusqu'alors en poste chez l’éditeur de Suse, Miguel de Icaza, son très dynamique créateur a décidé d’de poursuivre l’évolution de son framework Open Source au sein d’une entité commerciale baptisée Xamarin. Une start-up indépendante, qui opérera hors du giron d’un Novell, qui depuis son rachat par AttachMate, effectif le 28 avril dernier , n’a pas su ou voulu maintenir une activité autour de Mono, pourtant devenue clé dans nombre de portages d’applications .NET vers le monde de l’Open Source. Mono sert notamment de base à Moonlight, l'implémentation Open Source de Silverlight.

Miguel de Icaza dépeint par ailleurs sur son blog une attitude quelque peu détachée de Novell / Attachmate vis-à-vis du projet. “Nous tentions de filialiser [spin-off] Mono depuis plus d’un an. Tout le monde s’accordait sur le fait que Mono aurait un avenir bien meilleur dans une entité indépendante. Un plan avait été monté l’année dernière”, explique-t-il. Un plan visiblement vain, car “non mis en oeuvre” souligne-t-il, expliquant qu’au lieu de pérenniser le projet, le groupe a axé davantage sa stratégie sur les licenciements. “Dès le 2 mai, les équipes canadiennes et américaines [de Mono] étaient licenciées ; celles en Europe, au Brésil au Japon, suivirent quelques jours plus tard. Ces licenciements ont touché tous les ingénieurs travaillant sur MonoTouch [une déclinaison de Mono pour iOS, NDLR] et MonoDroid [une autre pour Android, NDLR] et d’autres développeurs clé de Mono”, commente-t-il.

Miguel de Icaza poursuit en expliquant qu’en 15 jours, il est parvenu à échafauder une porte de sortie, et surtout, avoir reçu le soutien d’investisseurs, afin de maintenir “la cohésion d’équipe des développeurs et quelques contrats existants”, jusqu’à la finalisation de l’offre de Xamarin et de son modèle économique. Aucun nom d’investisseurs n’a pour l’heure été communiqué. Des rumeurs prétendent que Microsoft aurait pu y contribuer, comme l’indique Mary Jo Foley chez nos confrères de ZDnet.

Une offre axée mobilité

Xamarin s’intéressera en premier lieu à développer une offre commerciale .NET pour iOS et  Android. Un fort accent de mobilité donc, qui visiblement constitue un segment clé pour l’avenir de Mono. La start-up affirme également travailler à l’évolution technique de Mono et des composants Moonlight. Moonlight, que Xamarin entend par ailleurs développer, à son tour, sur le secteur de la mobilité et également sur l’AppStore d’Apple.


Reste à comprendre les raisons, autres que financières, de l’abandon par Attachmate / Novell du projet Mono. Projet cadre dans de nombreux développements Open Source, Mono a certes été décrié par certains membres de la communauté Open Source pour ses accointances de copyright avec .Net, mais a malgré tout séduit une vaste communauté de développeurs. On se rappelle par ailleurs que Redmond avait quelque peu rassuré la communauté Open Source en plaçant sous son programme “Community Promise”, deux composants coeur de Mono, le Common Language Infrasctructure (CLI) et C#. A travers ce programme, Microsoft s’engageait à ne pas poursuivre les tiers implémentant et faisant commerce d’éléments placés sous “Community Promise”.

A lire aussi sur LeMagIT :

Mono 2.0 : le monde Windows vient à Linux, sans le support de .Net 3.0

MonoDevelop 2.2, désormais disponible pour Windows et Mac OS X

Open Source : Moonlight 2, 100 % compatible avec Silverlight 2... et un peu avec la v3

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close