Oracle dépasse les attentes, mais reste à la peine sur le hardware

Pour son deuxième trimestre 2013, Oracle confirme que les entreprises ont continué à investir dans les technologies du groupe, en dépit d'une crise latente et des réductions de budget.

Pour son deuxième trimestre 2013, Oracle confirme que les entreprises ont continué à investir dans les technologies du groupe, en dépit d'une crise latente et des réductions de budget. Sur la période la firme de Larry Ellison a publié un chiffre d'affaires en progression de 3 %, à 9,09 Md$. Dépassant légèrement les prévisions des analyses qui tablaient sur un CA de quelque 9,02 Md$. Les achats de nouvelles licences ainsi que les abonnements aux services Cloud du groupe ont contribué à alimenter cette croissance avec une progression de 17 % sur un an. Le groupe a généré 2,38 Md$ au deuxième trimestre sur ce segment.

Toujours dans le logiciel, les ventes de mises à jour et de support ont quant à elles augmenté de 7 %, à 4,26 Md$. Au total, le logiciel compte pour 73% des revenus du groupe, avec un CA de 6,64 Md$. Un vrai "cadeau de Noël " pour l'éditeur, indique un analyste à nos confrères de Reuters, qui affirme même que cela est un signe encourageant pour l'industrie du logiciel. En revanche, les activités liées aux ventes de matériels ne sortent pas de leur spirale négative. Avec un CA de 734 M$, la branche hardware du groupe (hors support), acquise avec le rachat de Sun, baisse de 23 % sur un an.

Une dégringolade qui se poursuit, en dépit d'une stratégie de communication très axée sur les systèmes intégrés (Engineered systems, dans la terminologie Oracle), comme les gammes de produits Exadata et Exalogic. Pourtant, le sémillant Larry Ellison reste confiant. Tout en expliquant que l'acquisition de Sun était l'une des plus stratégiques et plus profitables que le groupe ait réalisé, il pense que "des produits comme Exadata et le SuperCluster SPARC seront non seulement les moteurs de l'amélioration de la rentabilité, mais d'ici à la fin de cette année fiscale, ils seront également les moteurs de la croissance de notre activité hardware".

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close