Microsoft programme l’arrêt de MSN Messenger au 15 mars

Microsoft va arrêter son service MSN Messenger en mars et contraindre ses utilisateurs à migrer vers Skype. Ce faisant Microsoft bascule d'un protocole ouvert, SIP, vers un protocole propriétaire, celui de Skype.

Microsoft a confirmé ce jour dans une lettre envoyée aux abonnés de son service MSN Messenger qu’il va fermer son service de messagerie instantanée le 15 mars prochain. Le groupe invite les actuels utilisateurs de son service à migrer vers Skype, racheté par la firme en mai 2011 pour le montant pharaonique de 8,5 milliards de dollars. Le service MSN Messenger continuera toutefois à opérer en Chine, où Skype n’est pas aussi populaire que dans le reste du monde.

 Les utilisateurs de MSN et de Live Messenger vont devoir migrer vers Skype

Les utilisateurs de MSN et de Live Messenger vont devoir migrer vers Skype[/caption] Les utilisateurs pourront retrouver leurs contacts MSN Messenger dans une version mise à jour de Skype en se loguant dans ce dernier via les traditionnels identifiants et mots de passe MSN. Microsoft ajoute qu’ils pourront également bénéficier des possibilités de ToIP et de vidéo conférence, qui ont fait la réputation de Skype. En novembre 2012, le site américain The Verge, citant des sources anonymes, avait lancé la rumeur que l’extinction du service Messenger était programmée chez Microsoft. Ce n’était alors qu’une question de mois. Ce sera donc le 15 mars.

D'un protocole ouvert à un protocole propriétaire

D'un point de vue technique la transition de MSN à Skype pose la question des protocoles utilisés. Skype s'appuie sur un protocole pair à pair propriétaire, quand Windows Live s'appuie largement sur le protocole ouvert SIP (comme d'ailleurs l'outil de communication d'entreprise Microsoft Lync). Apple a lui aussi retenu SIP pour Facetime, tandis que Google, FaceBook ou Jabber utilisent le protocole ouvert XMPP.

Microsoft semblait jusqu'alors miser sur l'ouverture de SIP pour ses technologies de communication instantanée. En migrant sa base installée Messenger sur Skype, le géant de Redmond semble donc enterrer plusieurs années de travaux vers plus d'ouverture de ses services. La migration vers le protocole Skype devrait d'ailleurs condamner l'écosystème relativement dynamique de clients compatibles MSN Messenger.

Notons pour conclure que ce mouvement vers un protocole propriétaire paraît d'autant plus curieux que les grands opérateurs mobiles ont fait de SIP leur protocole de choix pour leurs futurs services de communications unifiés. Le service RCP Joyn q u'Orange est en train de lancer à travers l'Europe et qui sera aussi supporté par des géants comme AT&T, China Mobile, T-Mobile, Telefonica ou Vodafone s'appuie ainsi sur SIP.

En choisissant de parier sur Skype, Microsoft pourrait se couper de ce marché et aussi compliquer l'interopérabilité de ses outils avec ceux des opérateurs mais aussi rendre plus compliqué la disponibilité de ses outils de communication unifiés sur de multiples plates-formes. Rappelons que le géant de Redmond avait déjà manifesté une forme d'allergie à SIP en août dernier en proposant une alternative au protocole pour la spécification WebRTC du W3C.

Pour approfondir sur Bureautique

- ANNONCES GOOGLE

Close