L’Europe, terrain de chasse des SSII indiennes

Les ambitions des SSII indiennes en Europe ne sont pas nouvelles.

Les ambitions des SSII indiennes en Europe ne sont pas nouvelles. Le rachat du britannique Axon par HCL en 2008, celui de Lodestone par Infosys en septembre dernier, celui de Galileo par Cognizant en 2010 – mais également et plus récemment le rachat de six entités du groupe allemand C1 -, ou encore celui d’Alti par TCS l’illustrent bien. Mais on n'en serait qu'au tout début.

Selon Pamela Barbaglia, directrice chargée du secteur technologie de Mergermarket, interrogée par SiliconIndia, «les cibles européennes pourraient aider les entreprises indiennes à renforcer leur recherche et développement, leurs capacités commerciales, et leurs forces après-vente. En outre, les plus grandes entreprises pourraient profiter d’une présence européenne plus forte et réduire leur dépendance aux Etats-Unis.» Un dernier point sur lequel s’accorde Grant Thornton, du cabinet de conseil Raja Lahiri.

Fin février, nos confrères de l’Economic Times of India estimaient qu’il devrait prochainement y avoir d’autres acquisitions d’entreprises européennes par des SSII indiennes visant à y renforcer plus rapidement leurs positions. Nos confrères entrevoyaient alors «au moins trois acquisitions, deux en Allemagne valorisées à moins de 50 M$ et une en France valorisée un peu plus de 100 M$, seraient en cours de finalisation ». On peut imaginer que, pour cette dernière opérations, ils faisaient référence au rachat d’Alti par TCS, pour 75 M€. Resterait donc encore au moins deux opérations en cours de finalisation.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close