Citi prédit un avenir morose au marché des PC

Si les chiffres de Gartner et d’IDC ne suffisaient pas à peindre en noir l’avenir des PC, Citi Research vient de s'en charger.

Si les chiffres de  Gartner et d’ IDC ne suffisaient pas à peindre en noir l’avenir des PC, Citi Research vient de s'en charger. A peine le salon Computex terminé, la filiale dédiée à la prospective du groupe financier Citigroup, a ainsi utilisé un langage bien peu diplomatique pour dire ce qu'elle pense du marché des PC : « Nous reconnaissons que la plupart des PC portables (ndlr : présenté lors de Computex) incorpore plus de nouveautés et de performances et sont nettement plus beaux que les générations précédentes, » reconnaît Citi Research dans son rapport. « Le problème est qu’avec le déclin rapide de l’utilisation des PC résultant de leur remplacement par des tablettes ou des smartphones, très peu de clients sont prêts à payer le prix fort pour des PC. » 

Tirant logiquement la conclusion de sa propre analyse, Citi a donc révisé encore un peu plus à la baisse ses prévisions pour le marché des PC passant d’une modeste -4 % prévu à l'origine pour 2013 à une baisse de 10 % par rapport à 2012. Et l’arrivée des processeurs Haswell ou de Windows Blue n’y changeront rien. Pour Citi, il devrait se vendre environ 137 millions de PC fixes en 2013 (contre 148 millions en 2012), environ 179 millions de PC portables (contre 201 millions) et 237 millions de tablettes (contre 144 millions en 2012).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close