Départ de Jim Hagemann Snabe : Bill Mc Dermott va prendre seul les rênes de SAP

SAP a annoncé aujourd'hui que Jim Hagemann Snabe, l'un des deux co-CEO de la firme, abandonnera ses fonctions au printemps prochain. Son homologue à la tête de la firme, Bill Mc Dermott, basé aux Etats-Unis, pourra alors prendre seul les rênes de l'éditeur allemand. Une perspective qui inquiète les salariés de la firme outre-Rhin.

Et il n’en resta plus qu’un… Après un peu plus trois ans de cohabitation avec Bill Mc Dermott à la tête de SAP, Jim Hagemann Snabe, 47 ans, a annoncé aujourd’hui qu’il va rendre son tablier au printemps prochain pour officiellement passer plus de temps avec sa famille. Il devrait rejoindre le conseil de supervision de la firme en mai prochain après un vote de l’assemblée générale des actionnaires. SAP ne recherchera pas de remplaçant pour Hagemann Snabe à son poste. Bill Mc Dermott devrait prendre seul les rênes de SAP à partir du mois de mai 2014. Sauf surprise, Bill Mc Dermott se retrouvera donc seul à la tête de la firme, une première depuis l’éviction de Leo Apotecker en février 2010. C’est d’ailleurs le non renouvellement du contrat d’Apotecker qui avait incité le conseil d’administration de SAP, mené par l’inoxydable Hasso Plattner, le cofondateur de la firme et président du conseil d’administration, à renouer avec la formule de la direction bicéphale. Hasso Plattner, s’est d’ailleurs déclaré « incroyablement fier » du travail accompli conjointement par Jim Hagemann Snabe et Bill McDermott. 

Il y a encore trois semaines, Hagemann Snabe vantait la direction bicéphale

Ironiquement le concept de cette direction bicéphale avait encore été défendu par Hagemann Snabe dans une interview au Handelsblatt au début du mois de juillet : « Avec cette direction duale, nous avons pu mettre en œuvre de nombreux changements importants beaucoup "plus rapidement. Pourquoi devrions-nous tout chambouler ? ", s’interrogeait-il. Il expliquait aussi son désir de rester en fonction tant qu’il apporterait une valeur ajoutée à l'entreprise et pourrait contribuer à la réussite de SAP. Le co-CEO avait toutefois ajouté que l’avenir de SAP se déciderait sans doute aux Etats-Unis… Nul ne sait à ce jour ce qui a précipité sa décision dans les trois semaines qui se sont écoulées depuis l’entretien avec le quotidien financier allemand. Mais il était sans doute visionnaire pour la partie américaine

Vers une prise de pouvoir des équipes américaines ?

Car la prise de commande par Mc Dermott devrait aussi se traduire par un déplacement du barycentre de l’entreprise vers les Etats-Unis. Déjà les équipes en charge du développement produit en Allemagne ont semble-t-il assez mal accueilli le fait que la responsabilité de l ’ensemble des développements produits soit confiée à Vishal Sikka - alors que ce dernier est pourtant l’un des favoris d’Hasso Plattner. Le fait que Bill Mc Dermott soit basé aux Etats-Unis (à Newton Square en Pennsylvanie), alors que Hagemann Snabe était basé à Walldorf, le siège de la firme, ne devrait pas tempérer leurs inquiétudes. Le titre du quotidien de référence allemand Die Welt, « Achtung, der Amerikaner kommt! »  - littéralement, « Attention, l’Américain arrive ! » -, est d’ailleurs révélateur du mini-traumatisme que cause outre-Rhin le départ de Jim Hagemann Snabe. Même si le quotidien s’empresse d’ajouter que Mc Dermott est sans doute l’homme requis pour assurer le succès de SAP aux Etats-Unis, le plus gros marché logiciel du monde. Si la prédiction du quotidien germanique s’avère erronée, il sera toujours temps d’ici quelques mois d’écrire un nouvel article commençant par  « et il n'en resta plus aucun »… Et Hasso Plattner pourra reprendre son rôle de chef d’orchestre pour partir en quête d’un nouveau couple de duettistes…  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close