CRM et ERP sur Hana : la DSI de SAP y est déjà

A travers d’un programme visant à implémenter les dernières technologies maison, la DSI de SAP suit au plus près la roadmap de Hana. Et a entamé la migration de ses applications transactionnelles sur la base de données In-Memory

A travers d’un programme visant à implémenter les dernières technologies maison, la DSI de SAP suit au plus près la roadmap de Hana. Et a entamé la migration de ses applications transactionnelles sur la base de données In-Memory

Avec son programme SAP runs SAP, le premier éditeur européen a pris l’engagement de figurer parmi les premiers grands comptes à adopter les toutes dernières technologies sorties de ses labos. « Nous essayons d’être la première et la meilleure référence pour le groupe », glisse Oghuzan Genis, vice-président business development au nom de la DSI de la société. Un test des plus significatifs pour les dernières innovations de l’éditeur, le groupe comptant plus de 70 000 utilisateurs dans le monde répartis dans quelque 70 pays.

La plate-forme de gestion des données In-Memory SAP Hana ne fait évidemment pas exception à la règle. Elle a, très tôt, intégré le programme SAP runs SAP, la DSI maison suivant de près la roadmap produit. « Nous avons opté pour une approche en quatre étapes, détaille Oguzhan Genis. Avec tout d’abord un déploiement de Hana en parallèle des architectures existantes afin d’accélérer certains processus, comme la gestion du pipeline des ventes ou l’analyse de la profitabilité. Puis nous avons, dans un second temps, utilisé Hana comme base de données principale pour BW, un système critique en interne. Ce second palier a été atteint dès le quatrième trimestre 2011. La troisième étape a consisté à déployer de nouvelles applications, conçues pour Hana. Par exemple, nous avons mis en œuvre une application de gestion de l’énergie et de l’eau, qui s’étend à tous nos sites et datacenters dans le monde. Elle repose sur plusieurs centaines de capteurs envoyant des informations toutes les 15 minutes. Cette application nous permet de mieux négocier nos contrats avec nos fournisseurs d’énergie. Enfin, début mars, nous avons abordé la quatrième étape de notre plan de déploiement en basculant notre CRM sur Hana. »

Seulement 5 % du code spécifique à adapter

Une première mondiale à ce moment et une première d’importance, puisque le CRM maison concerne 14 000 utilisateurs métier répartis dans 70 pays. Conduit en mode Big Bang, le projet a demandé 10 semaines de préparation à la DSI. « Mener un travail collaboratif avec les métiers, mais aussi à l’intérieur même de DSI car le projet a des dimensions logicielles et matérielles, est réellement essentiel, note Oguzhan Genis. Les tests sont également très importants pour aboutir à une transition sans heurts. Nous avons créé des scénarios de tests très complets avec les utilisateurs métier, en fonction des processus les plus critiques pour leur activité. » La DSI s’est également montré vigilante sur le code spécifique que renfermait le CRM de SAP. En utilisant un outil de scan fourni par le support maison, les informaticiens ont toutefois eu la bonne surprise de découvrir que seul 5 % du code spécifique nécessitait des ajustements en vue de la migration sur Hana.

Sur le plan IT, Hana s’accompagne de la promesse d’une simplification des architectures et d’une réduction du TCO. Une promesse tenue selon Oguzhan Genis, qui affirme que le CRM sur Hana est aujourd’hui 30 % moins cher que son équivalent reposant sur une technologie de base de données traditionnelle. Et même 60 % moins cher que l’ancien CRM de SAP (la DSI a migré vers la dernière version du progiciel avant d’engager la transition vers Hana proprement dite).

« Ramener le reporting opérationnel dans l’ERP »

Mais là n’est évidemment pas l’essentiel. L’objectif numéro un du projet étant d’amener des gains aux utilisateurs métier. « Maintenant, 18 Md€ de chiffre d’affaires et de prévisions de ventes sont gérés en temps réel, ce qui est très positif dans la gestion des comptes par les commerciaux, relève Oguzhan Genis. Le processus allant de la création de campagne à la détection d’opportunités a, lui, été accéléré par un facteur de 2,4, un gain très significatif pour un centre d’appels par exemple. Et nous n’en sommes qu’au tout début. » La DSI prévoit par exemple de développer un nouveau processus de gestion des opportunités, intégrant et combinant des fonctions aujourd’hui dispersées.

« L’autre opportunité majeure consiste à ramener le reporting opérationnel au sein des systèmes transactionnels, ajoute Matthias Wild, expert BI au sein de la DSI de SAP. Mais aussi, et c’est peut-être l’élément le plus prometteur, à introduire des fonctions d’analyse prédictive directement dans la suite. » Cette promesse concerne évidemment le CRM mais aussi, plus globalement, l’ERP dans son ensemble. Une suite logicielle que la DSI de SAP a également prévu de migrer sur Hana, dès le troisième trimestre de cette année. « Pour les utilisateurs métier, ce sera un environnement disruptif », promet Oguzhan Genis.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close