Blackberry se préparerait à d’importants licenciements

Blackberry serait prêt à licencier 40% de ses effectifs dans le monde dans le cadre de son plan de ré-organisation.

Selon nos toujours très bien informés confrères américains du Wall Street Journal, Blackberry préparerait un vaste programme de suppression de postes qui pourrait toucher jusqu’à 40% des effectifs mondiaux du groupe. Les licenciements concerneraient toutes les divisions du constructeur Canadien et seraient programmés par vague, assurent nos confrères qui citent des sources anonymes proches du dossier. Selon Reuters, Blackberry employait quelque 12 700 personnes en mars dernier.

Les rumeurs de licenciements chez le Canadien vont bon train, alors que le groupe est engagé dans un plan de restructuration profond, destiné à redonner des couleurs à cette ancienne gloire du marché de la mobilité d’entreprise. Blackberry a en effet raté le virage du smartphone tactile, désormais trusté par les terminaux Android et par l’iPhone. Le 10 septembre dernier, la lettre Cantech avait déjà rapporté des coupes claires au sein des forces commerciales du groupe, portant sur plus de la moitié de ce département basé à Waterloo, le siège du groupe.

Il faut également rappeler que Blackberry a annoncé en août dernier la création d’un comité spécial dont l’objectif est «d’explorer les alternatives stratégiques» qui se présentent à la firme et donc les portes de sortie censées l'extirper de la crise qu'elle connait. Parmi les options envisagées, une vente par appartement des activités et notamment de son service de messagerie instantanée, BBM. Un scénario de plus en plus plausible, alors que le Canadien a également annoncé ouvrir son service aux plates-forme tierces, comme iOS et Android -  Une petite révolution pour la société. Blackberry a d’ailleurs confirmé dans un billet de blog que BBM pour Android serait disponible ce samedi et sa version pour iOS ce dimanche.

Pour approfondir sur Mobilité

- ANNONCES GOOGLE

Close