Ces multinationales de l’IT qui emploient plus en Inde qu’ailleurs

L’Inde continue d’attirer les multinationales de l’informatique qui ne cessent d’y renforcer leurs effectifs.

L’Inde continue d’attirer les multinationales de l’informatique qui ne cessent d’y renforcer leurs effectifs.

« C’est un indicateur de la force de l’Inde dans les services aux logiciels et du nombre d’ingénieurs qu’elle produit », estiment nos confrères de l’Economic Times of India. De fait, il n’est pas nouveau que les grands de l’IT misent sur l’Inde. Atos, Accenture, Capgemini, HP, IBM, Logica, Steria, Sopra, etc. y sont présents depuis de nombreuses années. Mais le mouvement s’amplifie.

IBM ne précise pas la répartition géographique de ses employés dans le monde. Mais selon le syndication Alliance@IBM, le groupe employait 91 000 personnes aux Etats-Unis fin 2012… contre un effectif indien estimé à environ 130 000 personnes. Sur un total mondial de 430 000. L’Inde pèse ainsi pour près d’un tiers des effectifs d’IBM. Un chiffre que nos confrères extrapolent aux principales multinationales de l’IT. Et à juste titre.

Accenture emploie plus de 90 000 personnes dans le sous-continent, contre moins de 40 000 aux Etats-Unis, pour un total mondial de 275 000 personnes. Capgemini emploierait plus de 44 000 personnes en Inde, sur un total de 125 000 employés, et contre seulement 20 000 en France. CSC fait travailler 24 000 personnes dans le sous-continent, sur un total de 98 000.

Aruna Jayanthi, Pdg de Capgemini Inde, indiquait en février dernier prévoir de gonfler ses effectifs domestiques de 28 000 personnes d’ici à 2015, soit à environ 70 000 employés. Pour lui, l’Inde profite d’une exception : de vastes ressources humaines avec un bon niveau technique et d’anglais. Pour lui, « nous n’avons pas de problème à trouver des talents. Il y a un surplus en entrée de carrière et les salaires à ce niveau-là se sont stabilisés ». Et l’Inde occupe une place si importante dans les activités de la SSII que, désormais, toutes ses nouvelles recrues du monde entier « viennent ici [en Inde] pour 6 à 8 semaines de formation ».

Pour approfondir sur Offshore

- ANNONCES GOOGLE

Close