PC : la France recule mais fait mieux que ses voisins en Europe

Le marché des PC français a certes reculé au troisième trimestre 2013, mais moins que ses voisins d’Europe de l’ouest, nous apprend le dernier comptage du cabinet d’étude Gartner.

Le marché des PC français a certes reculé au troisième trimestre 2013, mais moins que dans les autres pays d’Europe de l’ouest, si l'on en croit le dernier baromètre du cabinet d’étude Gartner. Dans un marché européen en recul de 12,8% en un an (11,9 millions d’unités vendues ce trimestre), la France fait un peu mieux que la moyenne : les ventes de PC dans l’Hexagone n'ont décru "que" de 10,4% au troisième trimestre (2,3 millions d’unités) tandis qu'en Allemagne la baisse s'établissait à 14,4%. Au Royaume-Uni, le marché dégringole, avec une chute de 21,2% (2,3 millions de ventes).
Sans surprise, les PC portables portent encore les ventes en France et comptent pour 66% du marché, malgré un déclin en volume de presque 9%. Seuls les portables classés comme ultra-mobiles progressent. Ils comptent désormais pour 17,6% des ventes de PC portables.

Dans ce contexte de baisse, HP et Lenovo parviennent à tirer leur épingle du jeu. Les deux constructeurs sont les seuls à voir leurs ventes progresser. Mais si HP reste le n°1 du secteur en France avec une croissance 10%, le Chinois affiche la plus forte hausse (+17,1%) sur la période, se classant 5e du marché.
Chez HP, cette performance marque le retour à la croissance pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2010. Les ventes dans le grand public ont aidé le constructeur à remonter, indique Gartner. Quant à Lenovo, le cabinet souligne ses bonnes performances dans les deux segments, pro et grand public, dues aux lancements de nouveaux portables à des prix attractifs. Notons  que dans ses chiffres, Gartner inclut les PC, les PC portables et les tablettes x86 sous Windows 8. Les Chromebooks et autres tablettes ne sont pas comptabilisés.

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

- ANNONCES GOOGLE

Close