Le Mac fête ses 30 ans et progresse dans les entreprises

Le Macintosh fête aujourd'hui ses 30 ans. L'occasion pour LeMagIT de revenir sur son histoire tourmentée, mais aussi de faire le point sur son adoption croissante en entreprises.

Le 22 janvier 1984, à l’occasion du SuperBowl, Apple diffusait pour la première fois la publicité de Ridley Scott annonçant l’arrivée prochaine du Macintosh, une publicité qui allait marquer son temps. Deux jours plus tard, Steve Jobs apparaissait devant plus de 3000 personnes réunies au Flint Center du DeAnza College à Cupertino  et levait littéralement le voile sur le premier ordinateur professionnel à base d’interface graphique, le Macintosh.

 

Le Macintosh 128K, lors de son lancement le 24 janvier 1984

Dans les 100 jours suivants, Apple pulvérisera ses prévisions les plus optimistes avec plus de 72 000 Mac vendus et la firme vendra 372 000 machines dans l’année. 30 ans plus tard, et après bien des péripéties, le Mac est plus en vie que jamais. Au cours de son dernier exercice fiscal, Apple a vendu 16,5 millions de machines et selon Gartner, la firme devrait établir un nouveau record pour le dernier trimestre calendaire écoulé.

Une histoire tourmentée

L’histoire du Mac est un peu celle d’un chat à neuf vies (et qui en aurait déjà épuisé un certain nombre). Après une première année record (pour une machine vendue à l’époque 2 495 $), les ventes se sont effondrées de moitié l'année suivante - une contre-performance qui aboutira au limogeage de Steve Jobs - et n’ont retrouvé leur niveau de la première année que vers la fin 1996. Elles ont ensuite régulièrement progressé jusqu’à 4,1 millions d’unités en 1995, avant de s’effondrer de nouveau en 96 et 97, allant jusqu’à menacer l’existence même de la firme à la pomme. Ce n'est qu'à partir de 1998, avec la collaboration renouée avec Microsoft, et les ventes en volume de l'iMac, que les ventes redécolleront. Il faudra toutefois attendre 2005 pour que le volume de Mac écoulé repasse la barre des 4 millions d’unités.

Avec le Mac, Apple a été un pionnier dans bien des domaines. La firme a tout d’abord été le pionnier des interfaces graphiques, mais elle a aussi été la première à incorporer un framework multimédia à son OS. Apple a aussi été un des pionniers de l’impression laser et de l’impression jet d’encre (en s’appuyant sur des technologies Canon), le premier à vendre un appareil photo numérique grand public, le Quicktake, le premier à proposer une caméra pour ses machines et le premier à intégrer en masse le support du Wi-Fi dans ses produits. À bien des égards et malgré ses multiples errements, la firme a façonné avec le Mac l’informatique telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Un succès qui se renforce dans les entreprises

Ironiquement, le Mac, qui avait commencé sa carrière comme une machine professionnelle conçue pour concurrencer le PC dans les entreprises a rapidement été considéré comme un gadget grand public par les entreprises, qui lui ont préféré le PC, ses standards, ses outils d’administration, ses politiques de groupe, etc, etc. Ce n’est qu’au cours des dernières années que la machine a fait un retour remarqué dans les entreprises, avec d’une part la banalisation des applications web, et d’autre part le décollage du BYOD.

Cisco, qui laisse à ses employés le choix entre le Mac et le PC, gère ainsi un parc de 35 000 Mac, tandis que Google a fait du Mac son standard de fait et gère plus de 45 000 Mac. D’autres entreprises comme Oracle, SalesForce, EMC, VMware et NetApp permettent aussi à leurs employés d’utiliser des Mac et ont à gérer des flottes considérables de machines.

Google gère l’ensemble de son parc de 43 000 Mac avec une équipe de 7 personnes, en charge des déploiements d’OS, des déploiements logiciels, de la gestion des correctifs et de la sécurité des postes de travail - voir à ce propos la présentation faite par cette équipe lors de la conférence LISA. La firme a choisi de s’appuyer sur Puppet pour la gestion des configurations, sur un ensemble d’outils libres et développés en interne pour la gestion et la distribution des packages applicatifs et leur maintenance… Une large partie de ces outils est accessible en open source sur Google Code. Cisco, de son côté, utilise la suite d’outils Casper Suite de JAMF Software. De nombreux autres outils sont aussi disponibles chez FileWave, LanDesk, Dell (Quest) ou Puppet…

Il est à noter que si les géants de l’IT sont des pionniers dans l’adoption du Mac, la tendance semble s’étendre. Gartner estime ainsi qu’Apple va bénéficier de l’adoption croissante de ses technologies mobiles (iPhone et iPad) dans les entreprises, et que ses machines seront acceptées de la même façon dans les entreprises que les PC. Et de noter au passage qu’il est difficile aux DSI de dire non, car les premiers demandeurs sont en général les dirigeants d’entreprises…

 

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

- ANNONCES GOOGLE

Close