IBM met un cloud POWER à disposition de ses partenaires

IBM a profité de sa conférence PartnerWorld, qui se tient actuellement à Las Vegas, pour annoncer l’ouverture de Power Development Platform, une plate-forme cloud de développement d’applications pour ses systèmes Power.

IBM a profité de sa conférence PartnerWorld, qui se tient actuellement à Las Vegas, pour annoncer l’ouverture de Power Development Platform, une plate-forme cloud de développement d’applications pour ses systèmes Power. Cette plate-forme permet aux partenaires de Big Blue, qu’ils soient intégrateurs, développeurs, ou ISV, d’avoir accès gratuitement à une infrastructure cloud à base de serveurs Power sur lesquels ils peuvent effectuer des tests, ainsi que des portages d’applications vers l’architecture maison du groupe. Et ce, gratuitement, en tant que membre du programme partenaires du groupe.

Power Development Platform fait parti de la vaste stratégie d’IBM qui consiste à replacer son architecture de processeur Power sur le devant de la scène. Une technologie largement distancée par les x86 et le monde ARM et qui n’est pas, ou très peu présente, sur le secteur de la mobilité, par exemple. Ces puces Power sont également victimes de l’érosion contenue de l’adoption des systèmes Unix, au profit de Linux.

Dans ce contexte, IBM a non seulement entamé le portage de Linux sur ses gros systèmes et sur ses architectures Power. Mais a surtout mis en place l’année dernière plusieurs initiatives pour muscler Power : d’abord le lancement du consortium openPOWER dont l’objectif est d’ouvrir en grand la technologie à un nouvel éco-système afin de faire émerger de nouveaux usages basés sur la technologie. Mais également en injectant 1 Md$ dans Linux sur Power. Dans ce cadre, IBM avait annoncé la création d’un cloud Power basé notamment à Montpellier, qui donnerait accès à une infrastructure complète de serveurs Power pour tester des applications Linux,  AIX (l’UNIX maison) et également IBM i.

Ce que propose aujourd’hui Power Development Platform : un cloud de Power 7 et POWER 7+  supportant ces trois OS. Cette « nouvelle ressource intéressera particulièrement les développeurs Linux qui sont nombreux à rechercher des serveurs plus puissants et modernes conçus pour appréhender la nouvelle vague d’applications collaborative et ouverte pour le Big Data, la mobilité et les activités sociales », assure IBM dans un communiqué.

Cette plate-forme cloud donne également accès à des images de DB2 10.x, IBM WebSphere 8.5.5 sur Linux ainsi qu’aux derniers outils de développement Linux sur POWER, poursuit encore Big Blue.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close