Cet article fait partie de notre guide: Comment l’IT révolutionne le sport

Coupe du monde : comment une application Big Data SAP a aidé la Mannshaft

Et si une application SAP avait donné un avantage important à la Mannshaft ? L'équipe championne du monde de football depuis dimanche soir utilise depuis plusieurs mois la puissance analytique de l'éditeur allemand.

(Article mis à jour le 15/07/2014)

Et si une application SAP avait donné un avantage important à la Mannshaft ? L'équipe championne du monde de football depuis dimanche soir utilise depuis plusieurs mois la puissance analytique de l'éditeur allemand.

Particulièrement incisif sur l’industrie du sport, l’éditeur allemand fournit en effet depuis quelques mois un outil d’exploitation et de visualisation des données à l’équipe dirigée par Joachim Löw. Ce dernier, féru de nouvelles technologies et de pratiques d’entrainement innovantes, peut s'appuyer sur une application Big Data particulièrement puissante reposant sur les outils d’analyse, de visualisation et d’accélération de SAP. Ce dashboard dynamique – en démonstration partout en Europe durant quelques mois à travers le Big Data tour - repose sur une infrastructure ambitieuse reliant une dizaine de caméras vidéo ainsi que des capteurs propres à chaque joueur à un serveur Hana – la base de données In Memory de SAP - en quasi temps réel. Les images sont analysées et constituent pour l’instant la base d’une énorme quantité de données. Sur un mach – ou un entrainement – l’ensemble des statistiques des joueurs sont accessibles après quelques minutes seulement (une exploitation à la mi-temps est par exemple possible dans l’absolu, avec intégration à des outils d’aide à la décision dans le coaching). Par ailleurs, les mouvements collectifs sont numérisés et permettent de travailler le positionnement tactique (occupation du terrain, respect des lignes, travail sur les distances séparant les joueurs de leurs adversaires directs dans le travail défensif, relation privilégiée, analyse du jeu triangulaire, jeu en mouvement…).

Outre la puissance de calcul déployée – qui autorise le temps réel et une utilisation extrêmement dynamique sur écran tactile – et la visualisation, l’intérêt de la solution repose également sur l’historicisation des données qui permet de comparer les évolutions dans le temps – notamment sur les données biométriques des joueurs – et le respect précis des schémas tactiques envisagés.

Le goût pour l’innovation technologique de la Mannshaft et la nationalité de SAP – dont l’un des fondateurs est le mécène du club d’Offenheim, aujourd’hui en 1ère division du championnat allemand – ont certes favorisé ce partenariat. Mais au-delà, SAP fait clairement du sport, depuis quelques mois, l’un de ses vecteurs clés de communication et d’innovation. L’éditeur est d’ores et déjà présent dans le hockey sur glace – partenaire de la ligue allemande -, dans le basket, avec un gros client aux Etats-Unis, la NBA, dans la voile à travers l’Extreme Sailing Series, dans la Formule 1 en fournissant McLaren, dans le tennis avec la WTA… L’éditeur vient même de faire de son offre dédiée au sport une ligne verticale clairement identifiée avec le développement d’un jeu d’applications destiné au marché du sport (équipement, coaching…), aux clubs professionnels (big data, statistique, analyse vidéo…) et au marketing sportif (CRM, gestion de contenu et de services pour les stades et les fans dans un environnement mobile…).

L’Allemagne a sans doute utilisé son application SAP pour travailler ses schémas tactiques durant toute la compétition. Avec bonheur face à la France, au Brésil et à l'Argentine. Reste qu’elle avait également dû le faire avant le match l’opposant à l’Algérie… Ce qui ne l’avait pas empêché de faillir en termes de tactique, notamment derrière, offrant des boulevards aux algériens dans le dos de la défense et obligeant leur gardien Manuel Neuer à un match exceptionnel…

Pour approfondir sur Big Data

- ANNONCES GOOGLE

Close