OWF 2014 : HP et Enalean industrialisent l’intégration continue avec Forj

HP a présenté son projet Forj, un portail qui permet de provisionner rapidement des chaînes d'intégration continue pré-définies. Enalean a apporté sa pierre à l'édifice.

A l’occasion de l’Open World Forum qui se déroule actuellement à Paris, HP et Enalean, développeur de l’outil Open Source d’ALM (Application Lifecycle Management) Tuleap, ont présenté le projet Forj. Un portail dont la vocation est de proposer des configurations d’outillage Open Source pré-définies, permettant d’accélérer la mise en place de chaines d’intégration continue.

Le projet Forj est d’abord né en interne, explique Olivier Jacques, ALM Strategist chez HP - il définit notamment la stratégie autour des outils de développement pour la R&D -, et responsable du projet. « Auparavant, l’outillage chez HP était centralisé. Mais la taille unique ne fonctionnait pas. On forçait quelque peu la main de la R&D. » D’où l’idée de créer une plate-forme capable d’automatiser le provisioning de l’ensemble des briques de la chaîne d’outillage. Après un an de développement en interne, HP place dans l’Open Source le projet Forj en juin 2014.

« Aujourd’hui, pour monter une chaine d’intégration continue, on doit faire appel à plusieurs technologies disséminées. L’idée c’est de pouvoir installer cela dans les entreprises, derrière les pare-feux et de bénéficier de ces chaînes », raconte Olivier Jacques.

Forj donne en fait accès à un catalogue d’outils de développement, de bonnes pratiques et de processus, le tout encapsulé dans un format pré-intégré et pré-configuré et qui s’adosse à une pratique de développement qui a fait ses preuves. Il s‘agit de  « chaînes d’intégration continue avec laquelle l’utilisateur choisit une méthode, un outillage spécifique qui émulera une certaine configuration, associée à ses bonnes pratiques », décrypte-t-il.

« La première chaîne mise à disposition a été celle portant sur les méthodes de développement d’OpenStack, pour les projets en interne à HP ». Cette chaîne (Blueprint dans le langage HP) est aujourd’hui disponible sur Forj  sous le nom de RedStone. Elle reprend donc les mécanismes et rouages de conception propres à la fondation, et les traduit très concrètement auprès des développeurs et des entreprises. Ces chaînes spécifiques embarquent par exemple l’essentiel en termes de serveurs de gestion de code, de tracking de tests et autres.

Une industrialisation de la chaîne de développement

Fort se base non pas sur l’outillage uniquement, mais aussi sur une méthode et une approche communautaire. A cela s’ajoute une couche entreprise, résume Olivier Jacques, qui comprend notamment des outils de sauvegarde et d’authentification par exemple. « Une vraie ligne d’assemblage », prête pour l’entreprise.

« Forj permet de répliquer ce qui a marché dans un projet et de le faire de façon très rapide. On peut également le repackager, récupérer les données et le code pour pouvoir le restaurer ad lib et ainsi redémarrer le projet.  Tout reste facilement portable et peut être partag dans le cadre par exemple d’un transfert vers un prestataire de service, ou vers d’autres équipes de développement », ajoute-t-il.

Cloud public et cloud privé

Un moteur d’orchestration, nommé Maestro, crée les machines virtuelles et provisionne les applications adéquates dans un cloud public ou dans un cloud privé, si l’utilisateur souhaite conserver sa chaîne en interne. Pour tester Forj, les Blueprints peuvent être provisionnés sur un cloud public HP OpenStack ou sur tout autre cloud public OpenStack, précise-t-il. Les VM peuvent également être provisionnées dans un cloud privé, via une ligne de commande Python. Outre OpenStack, Forj supporte notamment les clouds AWS et ceux basés sur vSphere.

Parmi les autres Blueprints pour le moment disponibles, on retrouve une chaine conçue avec l’éditeur français Enalean qui propose ici son outil d’ALM Open Source Tuleap.  cette forge intégrée comprend également SVN, Git, Gerrit, des outils de gestion de projet et de tracking. HP confirme travailler sur une autre stack qui doit émuler les workflows basés sur GitHub, très couru dans la communauté Open Source. Les éditeurs peuvent également soumettre leur propre chaîne personnalisée.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close