Spanning sauvegarde les données des applications SaaS

Récemment acquis par EMC, Spanning s'est fait une spécialité de la sauvegarde des données de Salesforce, des Google Apps ou d'Office 365. LeMagIT a rencontré son CEO.

Le 28 octobre dernier EMC annonçait l’acquisition de Spanning, une start-up texane spécialisée dans la sauvegarde d’applications en mode SaaS, notamment celles de SalesForce.com et Google. A l’occasion d’un récent tour de start-ups dans la Silicon Valley, LeMagIT a pu rencontrer Jeff Erramouspe, le CEO de la jeune société et discuter avec lui de ses solutions de la société, mais aussi des raisons du rachat de la firme par EMC.

Créé en 2010 à Austin, Spanning s’est donné pour but de sécuriser les données des applications SaaS. Le constat de la firme est que lorsqu’elles optent pour  des applications en mode SaaS, nombre d’entreprises négligent la protection de leurs données, assumant souvent à tort que leurs fournisseurs assureront la sauvegarde et la restauration de leurs données en cas d’erreur humaine, de panne ou de problème de sécurité.

Les entreprises  sous-estiment le défi de la sauvegarde des données des applications en mode SaaS

Comme l’explique Erramouspe, la réalité est toute autre.  Un tiers des sociétés utilisant des applications en mode SaaS indiquent ainsi avoir déjà perdu des données selon une étude d’Aberdeen Research datant de 2013(« SaaS Data Loss:

The Problem You Didn’t Know You Had »). Dans 64% des cas, cette perte de donnée était liée à une erreur humaine (effacement par erreur de données, exécution d’une mauvaise opération…), dans 20% à des actions malicieuses (effacement volontaire de données par un salarié, compromission de comptes par des hackers…), et dans 7% des cas à des erreurs de synchronisation de données.

La même étude met en lumière la conviction qu’ont les clients de services SaaS que leur fournisseur à pour mission de restaurer leurs données en cas de problème. 95% des clients pensent ainsi que leur fournisseur SaaS pourra restaurer leurs données en cas de perte. Le problème est que ce n’est pas forcément vrai et que lorsque cela est possible, il s’agit souvent d’une prestation payante. Comme l’explique Errasmoupe, la récupération des données dans Salesforce est un service payant, souvent plus de 10 000$. Chez Google on est encore plus clair : selon le directeur de la sécurité des Google Apps, Eran Feigenbaum, « Si quelque chose de mal arrive à vos données, vous êtes en fin de compte le seul responsable».

Pour Errasmoupe, les bonnes pratiques voudraient que les entreprises sauvegardent leurs données en SaaS comme elles sauvegardent leurs données en interne. Selon lui, il est essentiel de disposer d’une sauvegarde, si nécessaire via une tierce partie (spanning est une possibilité, de même qu’un concurrent comme Backupify) :  « Les entreprises qui choisissent une application SaaS  doivent s’assurer de leur capacité à sauvegarder et restaurer les données qui y sont stockées » explique-t-il.

Une offre qui couvre la sauvegarde des environnements Salesforce, Google Apps et Office 365

À l’heure actuelle, Spanning sait sauvegarder les applications Salesforce (données et métadonnées comprises) et indique être la seule société à avoir poussé l’intégration jusqu’à proposer la restauration des données directement dans les applications. Spanning sait effectuer des restaurations granulaires et « point in time » des applications salesforce et s’intègre avec Chatter et Salesforce1 Mobile. Selon, Errasmoupe, la solution de la société sait aussi sauvegarder les données (et métadonnées) des applications Force.com. Dans l’univers Google Apps, Spanning assure la protection des données stockées dans Gmail, Google Drive, Contacts, Calendars et Google Sites, avec la possibilité de programmer des sauvegardes automatisées, mais aussi de réaliser des sauvegardes à la demande. La restauration des données peut se faire de façon granulaire. Selon Errasmoupe, Spanning protège aujourd’hui les comptes de plus de 350 000 utilisateurs des applications Google.

La nouveauté est l’arrivée en bêta de la sauvegarde des environnements Office 365, dont la version finale est attendue au premier semestre 2015. Selon le CEO de Spanning, la solution permet de protéger de façon automatique les e-mails, contacts et calendriers des utilisateurs et fournit une interface fonctionnant aussi bien sur poste fixe que sur un téléphone ou une tablette.

Un rachat par EMC pour doper la croissance

Actuellement, Spanning compte près de 4 000 entreprises clientes dans le monde, mais compte sur son intégration à EMC pour accélérer son développement. Comme nous l’a indiqué Russell Stockdale, le vice-président et directeur général de l’activité protection de données en cloud d’EMC, Spanning vient combler un trou dans l’offre de protection de données d’EMC, celle de la sauvegarde des environnements SaaS.  EMC devrait donc pousser l’offre de Spanning auprès de sa base cliente et permettre ainsi à Spanning d’accélérer son développement.

Spanning devrait continuer à opérer de façon autonome sous sa propre marque, mais des intégrations avec d’autres offres EMC sont envisageables à terme. Interrogé sur la pertinence d’une offre combinée Mozy/Spaning sur le marché PME, Stockdale la considère comme une hypothèse logique, tout en indiquant toutefois qu’il est encore trop tôt, à peine un mois après le rachat de spanning, pour s’engager sur des réponses fermes.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close