Jakub Jirsk - Fotolia

Services cloud, stabilité de la direction : les clés du futur de Citrix

L'approche centrée sur le Cloud de Citrix a suscité des réactions mitigées de la part des participants à sa conférence annuelle Synergy. Certains sont particulièrement préoccupés par les coûts et les licences.

Citrix est aujourd'hui une entreprise très différente de ce qu'elle était il y a quelques années. Bien qu’il soit encore connu principalement pour ses technologies de livraison de postes de travail et d’applications virtualisés, l’éditeur a traversé une importante transformation en se repositionnant autour des services et de la sécurité de Citrix Cloud. Celle-ci s’est traduit par des licenciements conséquents et des changements non négligeables à la tête de Citrix. Son actuel Pdg, David Henshall, a ainsi pris ses fonctions en juillet dernier ; il est la quatrième personne à occuper ce poste depuis 2015.

Les participants à Synergy, la conférence annuelle des utilisateurs des produits du groupe, ont insisté sur la nécessité d'augmenter le nombre de services Citrix Cloud et souligné l’importance d’une plus grande stabilité.

Spencer Brook, responsable mondial du service VDI, Schlumberger

« De toute évidence, ils avancent très fort sur Citrix Cloud. Toutes les nouveautés s’y rapportent. Je veux passer à Citrix Cloud, mais je m’inquiète du coût. Il s’appuie sur un modèle d'abonnement qui va coûter plus, en licences d'utilisateurs simultanés, que ce nous payons aujourd’hui. J'aimerais avoir ma couche de contrôle dans Cloud Citrix, mais cela dépendra de ce que cela coûtera ».

Andrew Hewitt, analyste, Forrester Research

« Avec David Henshall aux commandes, Citrix dispose d’un leader très fort qui connaît bien l’entreprise, et qui articule sa stratégie autour de trois piliers : le support de la gestion unifiée des terminaux, l'expérience de l'utilisateur final et la mise à profit de l’analytique appliquée à la sécurité pour des cas d’usage plus nombreux. Citrix se concentre cette année sur la concrétisation des promesses, et sur ces messages clés. J'ai l'impression que beaucoup de changements sont survenus l'année dernière et qu’une page est en train de se tourner ».

Eric Gilliland, ingénieur système, Great Dane

« Citrix est désormais très centré sur le Cloud. Et c’est un peu ennuyeux, car on se sent vraiment poussé dans cette direction. Mais je serais prêt à parier que très peu de clients ont déjà sauté le pas. C’est pertinent pour une petite entreprise qui n'a pas de personnel dédié, c'est simple, mais c'est aussi plus rentable pour Citrix ; c’est dans son intérêt. Je dirais que l’innovation est au rendez-vous, qu’il y a toujours un effort pour produire quelque chose de nouveau ».

Adam Johnson, ingénieur VDI, organisation du gouvernement federal américain

« Nos équipes de direction poussent également en faveur du cloud. Il y a une volonté manifeste de nous débarrasser des centres de calcul. Citrix s’inscrit complètement dans cette logique. Le groupe commence à s’intégrer avec nombre de fournisseurs tiers. Il essaie d’être agnostique en matière d’environnements Cloud ».

Jack Gold, analyste, J. Gold Associates

« La possibilité de travailler de façon sécurisée sur n'importe quel appareil est très avantageuse ; je pense vraiment que c’est la bonne voie. Et Citrix prend là une approche intégrée. Le groupe est devenu un fournisseur de composants pour un fournisseur de solutions, au lieu de vendre les pièces et de dire "ok, faites-le vous-même". Désormais, le message est plutôt : "voici la solution complète. J’en fais autant que je peux pour toi". Il y a un réel avantage à cela, car beaucoup d'entreprises ne peuvent pas réaliser elles-mêmes tout l’effort d’intégration ».

Par Erica Mixon, Eddie Lockhart, et Alyssa Provazza.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close